Le chômage en hausse discrédite tout discours politique

0
0
599

La dimension humaine est en tête des priorités de l’Etat. Ainsi, les décideurs publics sont exhortés à placer le devoir de servir le citoyen au dessus de toute autre considération. Toute action émanant des pouvoirs publics doit avoir un effet positif sur les citoyens. C’est leur devoir de servir le peuple ! Et à travers cette fonction, ils gagnent la force, l’autorité et aussi le respect de la part des citoyens !
Les conditions de vie des citoyens et la qualité de service à leur offrir constituent indubitablement les vrais indicateurs de la bonne gouvernance territoriale. Aujourd’hui, les collectivités territoriales doivent travailler sur la constitution d’un dossier de références listant tous les projets qu’elles ont réalisés et les services rendus aux citoyens tout en abandonnant le discours politique faisant polémique et la guerre du langage. Ce sont les résultats sur le terrain qui comptent pour le citoyen. Ce dernier est appelé à son tour de ne pas être absorbé et influencé par les discours manipulateurs.
La première préoccupation des collectivités territoriales et de la régionalisation avancée est liée à la création des postes d’emploi au profit des jeunes diplômés et non diplômés et de la richesse pour les citoyens, dans les régions à vocation rurale ou à vocation urbaine. Le nombre élevé des chômeurs parmi les personnes actives au Maroc discrédite tout discours politique.
Au deuxième trimestre 2017, le nombre des chômeurs a atteint 1.123.000 personnes (Femmes et hommes) au Maroc, soit 33.000 personnes en plus par rapport à la même période en 2016 (1.090.000). Le nombre de chômeurs est donc en hausse dans les villes avec «45.000 personnes en plus en milieu urbain, et 12.000 personnes en moins en milieu rural», explique la note d’information du HCP.
En conséquence, le taux de chômage «est passé de 9,1% à 9,3% au niveau national, de 13,4% à 14% en milieu urbain et de 3,5% à 3,2% en milieu rural», selon toujours la note d’information du HCP.
Alors, les collectivités territoriales sont appelées à adopter une stratégie qui encourage l’investissement et crée une dynamique économique pour un développement territorial durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Formations et perspectives de carrières : Quelles stratégies de l’Etat ?

Est-il nécessaire de rappeler que la formation et l’emploi sont comme les deux faces d’une…