AccueilActualités du Maroc et du Monde3ème Conférence Internationale sur l'Eau et le climat, à Fès

3ème Conférence Internationale sur l’Eau et le climat, à Fès

 La cérémonie d’ouverture de la 3ème Conférence Internationale sur l’Eau et le Climat (3ème CIEC), placée, cette fois-ci, sous le thème : « La gestion de bassins : clé pour l’adaptation et l’atteinte des Objectifs de Développement Durable », a été présidée par le Ministre de l’Equipement et de l’Eau, Monsieur Nizar Baraka et le Président du Conseil Mondial de l’Eau, Monsieur Loïc Fauchon, jeudi 06 juillet 2023, à Fès,.

Cet important événement international qui se tient, les 06 et 07 juillet courant,  sous le haut patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, est co-organisé par le Ministère de l’Equipement et de  l’Eau du Royaume du Maroc (MEE), le Réseau International des Organismes de Bassin (RIOB), et le Conseil Mondial de l’Eau (CME).

Cette séance d’ouverture, a connu également la participation du Ministre Marocain de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du développement Rural et des Eaux et Forêts, Monsieur Mohamed Sadiki, et elle a été marquée par une forte représentation politique notamment par la présence effective de nombreux Ministres représentants les pays frères.

Lors de son allocution prononcée à cette occasion, Monsieur Nizar Baraka a précisé que cette conférence internationale s'inscrit dans le cadre de la traduction des directives royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, sur la gestion des ressources en eau pour faire face au stress hydrique. Ces directives qui ont été contenues dans le discours royal de Sa Majesté, en octobre 2022, à l'occasion de l'ouverture de la première session de la deuxième année législative. En effet, Sa Majesté le Roi avait donné ses orientations royales afin « de garder à l’esprit que la question de l’eau n’est pas l’affaire exclusive d’une politique sectorielle isolée, mais qu’elle constitue une préoccupation commune à de nombreux secteurs. Il en résulte que les stratégies sectorielles doivent être constamment mises à jour en fonction de la pression exercée sur les ressources en eau ainsi que sur leur évolution future ».

Dans la mêmes ligne d’idées, Monsieur le Ministre a expliqué que cette importante rencontre prévoit de discuter les solutions actuelles et d’avenir pour le développement de l’offre en eau et l’économie de son utilisation pour répondre aux besoins croissants en eau à travers le monde. Il a également souligné les contraintes auxquelles le Maroc fait face, à l’instar du reste du monde, notamment les pays méditerranéens, concernant l'impact du changement climatique sur les ressources en eau. Et afin de s'adapter au stress hydrique, le Royaume du Maroc a pris de manière proactive des mesures immédiates, et a programmé et mis en œuvre des projets structurants dans un cadre participatif entre tous les secteurs et les établissements concernés par l'eau. Le Maroc œuvre aussi dans la mise à jour de la politique de l'eau en adoptant un tournant décisif pour la réalisation de projets de mobilisation des eaux non conventionnelles qui concernent la réutilisation des eaux usées traitées et le dessalement de l'eau de mer.

Votre source d'Actualités du Maroc et du Monde - Actualité Maroc magazine - Magazine International de l'Innovation

Monsieur le Ministre a également précisé que les bassins sont des lieux de dialogue et des territoires de partage et de solidarité, qu’il faut davantage développer, autour d’outils opérationnels concrets, dans l’objectif d’accélérer l’adaptation au changement climatique. « Ils permettent d’organiser, à la bonne échelle, le partage des informations nécessaires à tous, pour comprendre l’impact de proximité des changements planétaires » a –t-il ajouté. Les organismes de bassins ont un rôle croissant pour atteindre les objectifs de la gestion intégrée de l'eau pour tous les Plans, y compris le Plan d'action de Dakar pour les bassins fluviaux, les lacs et les aquifères.

Par ailleurs, Monsieur le Ministre a fait savoir que la Conférence de Fès constitue, aussi, un évènement préparatoire de la COP 28 prévu à Dubai, et du prochain Forum Mondial de l’Eau, prévu à Bali en Indonésie en mai 2024. C’est dans cette optique qu’un protocole d’accord a été signé, ce matin,  entre le MEE en sa qualité de président du RIOB, le Gouvernement Indonésien et le CME. Un protocole d’accord qui confie au RIOB la mission de coordonner la préparation du segment des bassins au sein du processus politique du Forum de Bali.

À la fin de son intervention, le Ministre de l'Equipement et de l'Eau a annoncé le lancement officiel de la huitième édition du Grand Prix Mondial Hassan II de l'Eau. Ce prix, créé en mars 2000, à l'initiative conjointe du Royaume du Maroc et du Conseil Mondial de l'Eau, est dédié à la mémoire de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II, pour sa vision clairvoyante et sa stratégie perspicace en matière de gestion intégrée et durable des ressources en eau. Ce prix est une distinction des plus prestigieuses et importantes, dans le domaine de l’eau, au niveau internationale. A noter que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, a bien voulu porter la valeur de ce prix de 100 000 à 500 000 dollars et dont la dernière édition a été remis à Dakar à l'organisation OMVS pour l'importance que le Maroc attache à la gestion des bassins.

Cette rencontre internationale, qui prévoit d’accueillir près de 500 participants venant des    4 coins du globe, rassemblera d’éminents experts internationaux autour des travaux de ses différentes sessions.

Meryem KORCH
Meryem KORCHhttps://www.innovantmagazine.ma
Journaliste Innovant Magazine

DOIT LIRE