La ville de Tanger abrite les 6 et 7 décembre la 47ème Conférence des dirigeants arabes de la police et de la sécurité. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le directeur général de la Sûreté Nationale et de la Surveillance du Territoire (DGSN), M. Abdellatif Hammouchi.

En effet, le directeur général de la sécurité nationale et de la surveillance territoriale (DGSN), M. Abdellatif Hammouchi, a présidé, mercredi 06 décembre 2023, les activités et les travaux de la 47ème Conférence des dirigeants arabes de la police et de la sécurité, en présence du secrétaire général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur et du président de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol).

En plus, cette rencontre de deux jours a connu la participation du président de l’Université arabe Naif des Sciences sécuritaires (NAUSS), et des chefs de police et de sécurité d’une vingtaine de pays arabes ainsi que de six organisations régionales et internationales.

Cette rencontre a connu l’intervention du directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), M. Abdellatif Hammouchi, du président d’Interpol M.Ahmed Naser Al-Raisi, et du secrétaire général Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, M. Mohammad Bin Ali Kuman.

« Lors de la séance d’ouverture, le Directeur général de la sûreté nationale et de la surveillance du territoire, M. Abdellatif Hammouchi, a souligné que l’accueil par le Maroc, en particulier la ville de Tanger, de cet événement sécuritaire d’envergure reflète l’engagement du Royaume à consolider la sécurité dans la région arabe et à assurer la stabilité dans tout l’espace arabe, notant que la tenue de cette rencontre intervient à un moment marqué par la recrudescence de plusieurs formes de criminalité transfrontalière dans différents pays du monde, et dans une conjoncture qui reste ouverte à de nombreux défis sécuritaires avec la montée de la menace terroriste et de ses liaisons avec les réseaux transfrontaliers du crime organisé. » ( MAP)

Parmi les principaux sujets qui sont à l’ordre du jour de la 47e conférence arabe sur la sécurité et la police figurent, il y a lieu de noter l’utilisation des technologies modernes pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé et la mise en place de mesures de collaboration entre les pays arabes dans le cadre d’un mécanisme de coordination participatif pour assurer le traitement des policiers blessés.

« M. Hammouchi a noté aussi que les services de sécurité ont constaté, durant la phase post-covid, une augmentation des indicateurs de la cybercriminalité et la prolifération des cas de fraude et de cyber-extorsion, ce qui constitue une grave menace pour les économies nationales, la sécurité des pays et des données personnelles des citoyens, avec l’émergence de nombreux crimes complexes, soulignant la nécessité de constituer un front sécuritaire commun capable de faire face à la menace terroriste et aux réseaux criminels, d’éradiquer les bases arrières d’entraînement, d’assécher les sources de financement, et de lutter contre les refuges des réseaux criminels. » (MAP)

« Le Directeur général de la sûreté nationale et de la surveillance du territoire a également réitéré l’engagement du Maroc à appuyer la coopération arabe et internationale et à renforcer les mécanismes de lutte contre le terrorisme et les différentes formes du crime organisé, exprimant la disposition des services de sécurité marocains à partager leur expérience avec tous les États membres, afin de faire face de manière ferme aux risques et menaces criminels. » (MAP)

Des discussions sont ouvertes sur les recommandations des conférences des chefs de file en matière de sécurité pour 2023 et des réunions sont tenues par les comités présidées par le Secrétariat général. Un rapport devrait être présenté sur le travail de la Fédération sportive de la police arabe pour l’année 2023 et quelques-unes des expériences remarquables de certains États membres en matière de sécurité, passées en revue.

« De son côté, le Secrétaire général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, M. Mohammed Ben Ali Koman, a exprimé ses sincères remerciements et sa profonde gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour Ses efforts soutenus au service des questions arabes et du renforcement de la paix et de la sécurité internationales et pour l’attention constante accordée par le Souverain à l’action arabe commune en matière de sécurité. » (MAP)

Le choix du Maroc comme pays hôte de la 47ème Conférence des leaders arabes en matière de police et de sécurité a été annoncé après qu’il ait été choisi pour accueillir la 93ème session de l’Assemblée générale de l’Organisation internationale de la police criminelle (Interpol). Cet événement, prévu pour 2025 à Marrakech, réunira des responsables de la sécurité de haut niveau représentant les 195 pays membres d’Interpol.

« M. Ben Ali Koman a souligné que le choix du Maroc pour accueillir la 93ème session de l’Assemblée générale de l’Organisation internationale de la police criminelle (Interpol) intervient en reconnaissance de la place distinguée qu’occupe aujourd’hui le Royaume, un pays doté de tous les équipements et les infrastructures nécessaires à même d’assurer la réussite d’évènements de grande envergure. De même, il a noté que l’organisation de cette conférence à Tanger permettra de renforcer la position du monde arabe dans la coopération policière internationale. » (MAP)

L’attribution au Maroc de l’honneur d’accueillir l’Assemblée générale d’Interpol à Marrakech en 2025 reflète la confiance renouvelée des participants à l’actuelle session d’Interpol à Vienne, selon un communiqué officiel de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) du Maroc.

Le président d’Interpol, M. Ahmed Naser Al-Raisi, a salué le développement soutenu du Maroc ainsi que l’efficacité et le professionnalisme de ses institutions sécuritaires qui font du Royaume un havre de sécurité et de paix et un partenaire sûr dans les efforts d’édification d’un monde plus sûr et stable. (MAP)