Accueil innovations sectorielles CES 2020 : plusieurs innovations au service de la santé  

CES 2020 : plusieurs innovations au service de la santé  

8 min lu
0
0

Au Salon du CES (Consumer Electronics Show ) 2020 qui a eu lieu à Las Vegas du 7 au 10 janvier 2020, l’arrivée de l’intelligence artificielle s’est étendu pour intégrer le domaine de la santé. Plusieurs innovations ont été mises en lumière dans ce domaine.

Ce secteur est l’un des plus représentés cette année dans cette messe du High Tech. Preuve de sa vitalité, il y a 25% d’exposants supplémentaires par rapport à 2019 sur le segment santé et bien-être.

De plus, pour la onzième année consécutive, le CES accueille le Digital Heath Summit. Cet événement permet de réunir les différents acteurs du secteur pour mettre en avant les innovations dans l’univers médical et débattre autour de thématiques, comme la régulation de l’e-santé, l’apport de l’intelligence artificielle dans le secteur ou encore les craintes soulevées par le big data.

En matière de santé connectée, la France est encore une fois largement représentée dans la capitale mondiale du divertissement avec un contingent d’une cinquantaine de start-up dans le secteur de la santé dans les rangs de la délégation tricolore. Parmi elles, 35 ont fait le voyage jusqu’au Nevada dans les bagages de Business France et de la French Tech. En 2019, la santé était déjà le secteur le plus représenté chez les acteurs de la Tech française, selon plusieurs médias étrangers.

Des appareils contre l’apnée du sommeil

Des entreprises présentes au CES ont proposé des bandeaux et casques connectés, montres intelligente  et autres appareils qui « trackent » la qualité du sommeil et l’améliorent.

La tendance n’est pas nouvelle, mais le marché à exploiter est immense dans la mesure où ce que l’on appelle désormais le «mal du siècle» touche environ 30% de la population mondiale. L’apnée du sommeil est le syndrome caractérisé par des pauses respiratoires pendant le sommeil.

A titre d’exemple, la start-up française Dreem avait déjà marqué les esprits à Las Vegas par le passé avec son bandeau connecté pour faciliter l’endormissement et améliorer la qualité du sommeil profond. Au CES 2020, c’est Withings, une autre figure bien connue de l’écosystème français qui espère séduire d’éventuels investisseurs et clients étrangers.

Revenue sur le devant de la scène l’an passé à Las Vegas, après deux années laborieuses dans le giron de Nokia, la société française spécialisée dans les objets connectés avait présenté un tensiomètre et une montre permettant de réaliser un électrocardiogramme. Dans la lignée de ces produits, Withings présente cette année au CES une nouvelle «smart watch »  (montre intelligente, ndlr) encore plus avancée, qui s’intéresse notamment à votre sommeil.

Baptisée «ScanWatch», elle est non seulement capable de mesurer l’activité électrique du coeur, comme la Move ECG l’an passé, mais aussi de détecter la fibrillation auriculaire et l’apnée du sommeil. Dans ce sens, cette nouvelle montre embarque un capteur pour mesurer le taux d’oxygène dans le sang, car un manque d’oxygène est l’un des symptômes de l’apnée du sommeil. Un dispositif récompensé par trois CES Innovation Awards qui s’inscrit dans la lignée de nouveaux produits et services qui doivent permettre de basculer vers l’ère de la médecine personnalisée et prédictive.

Plusieurs start-up françaises au service des patients

Toujours dans le cadre du salon CES 2020, des solutions permettant de faciliter le quotidien des patients ont été mises en avant. De nombreuses start-up françaises vont tenter de tirer leur épingle du jeu en la matière. C’est notamment le cas de Moon, une plateforme de télésurveillance du diabète, de MyEndoApp, une application de dépistage et de suivi et de l’endométriose, ou encore de la jeune pousse toulousaine Hygia, a indiqué un média étranger.

Cette dernière a développé une application, qui fait office de carnet de santé numérique dans lequel le patient peut intégrer des informations médicales et les partager avec son médecin traitant. Cette application est couplée à un fauteuil connecté, installé dans les pharmacies ou les salles d’attente des cabinets médicaux, avec lequel le patient peut lui-même prendre sa tension et sa température, mesurer son rythme cardiaque ou encore connaître son poids, de manière à faire gagner du temps au médecin. Hygia espère déployer son dispositif auprès de 15 000 personnels de santé à l’horizon 2025.

 

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  innovations sectorielles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Agadir : plus d’un million de touristes en 2019

Un total de 1.190.071 touristes ont visité la ville d’Agadir durant l’année 2019, soit une…