Accueil En Exergue CNESTEN : Un acteur majeur dans le nucléaire à l’échelle nationale et africaine

CNESTEN : Un acteur majeur dans le nucléaire à l’échelle nationale et africaine

6 min lu
0
0
57

Le Ministère de l’Energie des Mines et du Développement Durable et le Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires ont organisé une journée média, le 8 Mai 2019, au Centre d’Etudes Nucléaires de la Mâamora à Kenitra.

Lors de son mot d’ouverture, Aziz Rabbah, Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, a souligné que ‘’le Maroc développe l’utilisation pacifique du nucléaire’’. ‘’Le CNESTEN se positionne en tant qu’acteur majeur dans la formation et l’expertise en sciences et technologies nucléaires en accueillant annuellement 200 personnes des pays africains. Nous avons une relation étroite avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique dans le domaine du soutien technique, de la formation, de la coopération tripartite AIEA-Maroc-Afrique ainsi que dans le domaine de la sécurité, la sûreté et de la protection’’, a-t-il ajouté.
Créé en 1986, le Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires a pour mission de promouvoir et rehausser la contribution des utilisations pacifiques des techniques nucléaires au Maroc tout en se conformant aux exigences des normes et standards de sûreté et de sécurité nucléaires et en renforçant l’innovation et le capital humain.
Le centre dispose d’une plateforme scientifique et technique notamment des laboratoires, des installations techniques et des matériels de haut niveau.
Quant au capital humain, le centre emploie 247 personnes dont 150 sont des chercheurs, ingénieurs et techniciens spécialisés en sciences et technologies nucléaires.
Le centre intervient dans plusieurs domaines notamment la santé, l’eau, l’environnement, l’agriculture, l’industrie et l’énergie.
Aujourd’hui et en collaboration avec le ministère de l’industrie, le CNESTEN va produire une matière essentielle dans le domaine de la santé qui est l’iode 131. Aziz Rabbah a déclaré que le Maroc importe plus que 60% de son besoin en cette matière.
Khalid Mediouri, Directeur Général du CNESTEN a déclaré que le centre a déjà produit des échantillons de l’iode 131 et tous les protocoles de la production sont maitrisés. Le dossier a été également déposé en mois de juillet 2018 auprès de la direction des médicaments relevant du ministère de la santé. Etant accepté par cette dernière, le dossier n’attend que l’autorisation finale pour la commercialisation de cette matière essentielle dans la médecine nucléaire. Il est à souligner que le prix d’une dose de l’iode 131 coûte environ 13000 dh mais avec sa production locale, le prix de cette matière va être baissé à 3000 dh.
‘’Il y a d’autres projets de recherche au niveau du centre pour développer des produits radio-pharmaceutique de dernière génération et que nous ne pouvons pas importer de l’étranger parce qu’ils ont une durée de vie relativement très courte’’ a déclaré un responsable du CNESTEN.
Au niveau de la sûreté, ‘’le CNESTEN a mis en œuvre, en 2016, un plan stratégique pour la protection de tous les bâtiments où sont utilisées les matières radioactives et nucléaires. Le Centre a procédé, en 2018, à plus de 440 inspections dans tous ces bâtiments’’, a ajouté Marfak Taib, Directeur de la sûreté nucléaire au CNESTEN.

Meryem Korch
Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  En Exergue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

INTERVIEW: Docteur Mustapha Aziz, PDG du Groupe Satrammarine

Le Groupe Satrammarine: sur la voie de la réviviscence Le Groupe Satrammarine a vécu des m…