La deuxième réunion virtuelle du Conseil de la transition énergétique a été lancée par le Royaume-Uni dans le cadre de sa présidence de la COP26, à laquelle le Ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, Mr Aziz Rabah, a participé avec une allocution importante, le lundi 12 avril 2021.

Les travaux de ce Conseil ont été coprésidés par Monsieur Alok Sharma, Président de la COP26 et Madame Damilola Ogunbiyi, Représentante spécial du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unis (ONU) pour l’Energie Durable et Présidente Directrice Générale de l’organisation « Sustainable Energy For All – (SEforAll) ».
Cet événement virtuel qui vise à accélérer la transition mondiale vers une énergie propre et équitable pour atténuer les effets des changements climatiques et limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius, a constitué une occasion pour présenter les progrès réalisés dans le domaine de la transition énergétique propre et partager les bonnes pratiques permettant d’atteindre des objectifs énergétiques résilients et durables sur la base des priorités identifiées lors des dialogues nationaux et régionaux du Conseil de la transition énergétique.
Ces priorités concernent huit domaines sur lesquels se concentreront des efforts afin de mobiliser un soutien technique et financier de la communauté internationale, à savoir : 1) les réseaux verts et intelligents, 2) la planification énergétique intégrée, 3) la politique et les outils d’investissement, 4) efficacité énergétique, 5) énergies renouvelables, 6) transition de charbon 7) transition équitable, 8) énergies renouvelables à grande échelle.
 
Dans ce contexte, et au début de son allocution, Monsieur le Ministre a salué les conclusions du premier dialogue de la transition énergétique qui  s’est tenu au Maroc le 12 mars 2021, en coordination avec l’ambassade britannique  au Maroc et  l’organisation « Sustainable Energy For All – (SEforAll) », et qui a constitué une nouvelle pierre angulaire d’un processus de coopération conjoint sur la transition énergétique au Maroc entre les acteurs du secteur, les pays donateurs et les partenaires internationaux,  et ce en vue  d’analyser en profondeur le modèle énergétique marocain et d’identifier les principaux domaines de coopération dont la mise en œuvre nécessite un soutien technique et financier.
 
M. Aziz Rabah a également présenté les principaux axes de la transition énergétique au Maroc au cours de la prochaine décennie, à savoir l’électricité, les énergies propres prometteuses, la vulgarisation des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, l’économie énergétique et la recherche scientifique.
Ainsi, Monsieur le Ministre a passé en revue les mesures que le Maroc a entreprises pour généraliser l’accès à l’électricité, augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix électrique, et développer le réseau électrique et l’interconnexion avec les pays voisins.
S’exprimant sur le développement d’énergies propres prometteuses, M. Aziz Rabah a souligné que le Maroc a finalisé les feuilles de route relatives à l’hydrogène, à la biomasse et au gaz naturel pour la période 2021-2030, en ajoutant que les feuilles de route, pour la même période, concernant l’énergie marine et la géothermie sont en cours de préparation.
Par ailleurs, M. Aziz Rabah a évoqué les démarches prises par le Maroc pour vulgariser les énergies renouvelables et propres dans les zones industrielles et les équipements sociaux, ainsi que pour développer l’industrie de l’énergie et encourager la recherche scientifique et l’innovation en matière des énergies propres.
Ont pris part à cette réunion, des Ministres de l’énergie des pays représentés au Conseil de la Transition Energétique, de Directeurs d’organisations et d’institutions internationales concernées par le secteur de l’énergie, ainsi que plusieurs responsables d’institutions financières internationales.