Accueil En Exergue Économiste de la construction ou métreur : une compétence technique muselée par le secteur du BTP

Économiste de la construction ou métreur : une compétence technique muselée par le secteur du BTP

8 min lu
0
0

Le secteur de la construction est appelé à revoir la chaine des valeurs de tout projet de construction, tout en évitant l’enchevêtrement des compétences et l’omission de certaines étapes déterminantes au bon déroulement des travaux, de l’amont à l’aval, notamment celle liée à l’économiste de la construction.

Tout projet de construction nécessite une armada de compétences techniques dont les rôles sont déterminants et décisifs pour son aboutissement dans les meilleurs délais et avec la meilleure qualité requise pour l’ouvrage à livrer. En fait, ce sont les différents intervenants à l’acte de construire à qui revient la responsabilité de mettre sur le sol une bâtisse répondant aux différents critères mentionnés dans le code de la construction. Seulement, on constate quel’économiste de la construction ou le métreur ne figure pas parmi ces différents intervenants, pourtant son rôle est fondamental dans le cycle de vie d’un projet de construction.

D’autant plus que, dans plusieurs pays du monde, les différents intervenants à l’acte de bâtir sont mentionnés de la manière suivante :

Le Maître de l’ouvrage, le maître d’ouvrage délégué, le maître d’œuvre, l’architecte, les bureaux d’étude, le bureau de contrôle, les entreprises (entreprise générale, entreprise pilote, sous-traitant,artisans) avec, (ouvriers, chef de chantier, conducteur de travaux,ingénieurs,…), l’économiste du bâtiment, (métreur,vérificateur), le coordinateur SPS, l’expert en bâtiment et le diagnostiqueur en performance énergétique.

Alors, pourquoi l’économiste de la construction ou le métreur figure parmi les différents intervenants à l’acte de construire dans d’autres pays, notamment la France et il n’y est pas au Maroc ? Pourtant son rôle est prépondérant selon les missions et les rôles qui lui ont été attribués dans tout acte de construire.

Cette attitude de dénigrement envers le métreur dans un projet de construction au Maroc est indigne et révoltante. Aucun projet ne peut voir le jour conformément aux besoins du Maitre d’ouvrage, si son montage financier n’est pas adéquat et si son CPS est en déphasage par rapport à la conception du projet.

Il existe tellement de projets de construction ayant connu des arrêts de chantiers et qui sont devenus des dépotoirs d’ordures et des abris pour les délinquants et les SDF, puisque le rôle de l’économiste de la construction y a été sous-estimé ou relégué au second plan.

Pour élucider le rôle indispensable de l’économiste de la construction, il va falloir connaitre ses différentes missions dans tout projet de construction.

Alors, l’économiste de la construction exécute des missions très diversifiées se répartissant tout au long du projet, de l’amont jusqu’à l’aval, tout en apportent une garantie de la maîtrise des coûts, des délais et de la qualité.

D’autant plus que ses activités regroupent les études, les métrés, les vérifications tous corps d’état relatifs à des projets de construction, la maîtrise des coûts des projets de construction qui englobe à son tour l’assistance à la mise au point du projet de construction, la description technique des ouvrages, l’établissement et le contrôle des estimations prévisionnelles, l’analyse des offres des entreprises, le suivi administratif des marchés et l’arrêté des comptes de chantiers.

Parmi ses activités, il y a lieu de citer aussi l’ordonnancement, la planification et la coordination des chantiers.

Alors, comment peut-on nier et effacer celui qui s’occupe de toutes ces tâches dont l’importance pour le bon déroulement des travaux de construction n’est pas à prouver ?

Comment peut-on oser ne pas citer le nom de ce métier parmi les différents intervenants à l’acte de construire au Maroc ?

À qui revient la compétence administrative, voire juridique, pour reconnaitre le rôle primordial de cette entité technique dans tous les travaux relatifs au génie civil ? Et ipso facto pour la qualifier en tant que l’une des composantes de l’ingénierie du bâtiment ?

Dans la chaine des valeurs de tous les projets de construction au Maroc, le côté technique l’emporte sur le financement. D’où l’effacement du spécialiste des chiffres, l’économiste de la construction ou le métreur. Ce qui est bizarre quand même pour des projets qui coûtent des milliards.

 

 

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  En Exergue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

ONSSA: Plusieurs mesures sanitaires prises à l’occasion de l’Aid Adha

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a indiqué avoir …