AccueilA LA UNEElections législatives françaises 2024 : Pas de majorité absolue à l’Assemblée nationale

Elections législatives françaises 2024 : Pas de majorité absolue à l’Assemblée nationale

Pas de majorité absolue en vue à l'Assemblée nationale.

Le Nouveau Front populaire arrive en tête du second tour, avec de 182 députés et le RN de Jordan Bardella et ses alliés arrivent finalement troisièmes, derrière la coalition présidentielle Ensemble.

Le Rassemblement national ne gouvernera pas au terme de ces élections législatives 2024. Le bloc de gauche a remporté 195 des 577 sièges au second tour des élections législatives anticipées en France, dont 182 pour le Nouveau Front populaire (NFP) et 13 divers gauche, selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur.

Dans le détail, La France Insoumise a décroché 71 strapontins à l'Assemblée nationale, devant le Parti socialiste et ses 64 sièges, Les Ecologistes-EELV (33), le Parti communiste français (9) et d'autres formations de gauche, qui se répartissent les trois derniers sièges.

Ce bloc de gauche a devancé le camp centriste ayant eu 174 sièges. Le parti Ensemble du président Emmanuel Macron et ses alliés ont eu 168 sièges, répartis de la manière suivante : 98 pour Renaissance, 34 pour le MoDem et 26 pour Horizons. Six sièges "divers centre" complètent ce bloc centriste.

Le Rassemblement national (RN) allié aux Républicains d'Eric Ciotti suivent avec 143 députés, dont 126 provenant du parti dirigé par Marine Le Pen et Jordan Bardella, les 17 autres étant issus de l'alliance entre le parti d'extrême droite et les Républicains.

 Le président du RN s'est réjoui de ce score, ce dimanche soir, estimant que son parti avait connu la plus grande percée de son histoire.

Les LR restés en dehors de ce rapprochement obtiennent 45 sièges, auxquels s'ajoutent 15 divers droite.

Pour dire que toutes les formations ne peuvent atteindre, seules, les 289 députés nécessaires à la majorité absolue.

En nombre de voix, le RN est arrivé en tête, avec plus de 8,7 millions de votes (8.745.062), soit 32,05% des suffrages exprimés. Le Nouveau Front populaire a recueilli plus de 7 millions de voix (7.005.527), soit 25,68% des suffrages, alors que la majorité présidentielle a obtenu 6.314.555 votes, soit 23,15% des suffrages.

Après la publication des résultats, le Premier ministre, Gabriel Attal, a annoncé, dimanche soir, qu'il présentera sa démission au président Emmanuel Macron ce lundi, à qui il reviendra la tâche de nommer le nouveau locataire de Matignon.

A rappeler que quelque 49,3 millions de Français étaient appelés aux urnes, dimanche, pour le second tour des élections législatives anticipées, convoquées le 9 juin dernier par le président français qui avait décidé de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l’extrême droite aux élections européennes. Quelque 1.094 candidats étaient en lice pour ce second tour pour briguer 501 sièges à l'Assemblée nationale.

A l'issue du premier tour, 75 députés, sur 577, étaient déjà élus. Le RN avait obtenu 39 sièges, contre 32 pour le Nouveau Front populaire, et 2 pour le camp présidentiel.

Le taux de participation était de 66,63%, dimanche, avec 28.870.328 votants, selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur.

Meryem KORCH
Meryem KORCHhttps://www.innovantmagazine.ma
Journaliste Innovant Magazine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DOIT LIRE