AccueilActualités du Maroc et du MondeEn marge de la Conférence sur les PRI, à Rabat : soutien des...

En marge de la Conférence sur les PRI, à Rabat : soutien des pays participants pour la marocanité du Sahara

Placée sous le thème “Solution aux défis du développement des Pays à Revenu Intermédiaire dans un monde en mutation”, la Conférence ministérielle de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire se tient du lundi 05 au mardi 06 février 2024, à Rabat, avec la participation de 32 pays, représentés la plupart d’entre eux au niveau ministériel, et de 23 Agences de développement des Nations Unies et autres institutions internationales et régionales.

Il est à rappeler que la Présidence du Groupe des Amis des pays à revenu intermédiaire, dans le cadre des Nations Unies, est assurée, depuis 2023, par le Royaume du Maroc qui mène son plaidoyer, dans le cadre de la continuité, en faveur des intérêts des pays en développement, sous la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour un multilatéralisme agissant et solidaire.

Votre source d'Actualités du Maroc et du Monde - Actualité Maroc magazine - Magazine International de l'Innovation

 “Je tiens à réaffirmer que le Maroc reste un partenaire privilégié du Gabon, et dans ce cadre le Royaume du Maroc bénéficiera toujours du soutien inconditionnel et constant de mon pays sur la question de la marocanité du Sahara”, a souligné M. Onanga Ndiaye, dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en marge de la Conférence ministérielle de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire.

Le chef de la diplomatie gabonaise a précisé que son pays a depuis toujours affirmé, sur le plan bilatéral et multilatéral, son soutien à la marocanité du Sahara, notant que "cette position est claire et ne souffre d’aucun doute, comme en témoigne l’ouverture d’un Consulat général du Gabon à Laâyoune qui fonctionne de fort belle manière avec le soutien des plus hautes autorités marocaines".

Il s’est, par ailleurs, réjoui de l’excellence des relations politiques et diplomatiques unissant les deux pays, tant au niveau ministériel, que commercial et sur les questions de développement, formant le vœu de voir se consolider davantage la coopération bilatérale, au regard de l’excellence des relations entre les deux pays, notamment autour de questions innovantes.

Le ministre gabonais a également réitéré l’importance de la tenue prochaine d’une commission mixte entre le Maroc et le Gabon, saluant la présence de nombreuses entreprises marocaines qui concourent au développement du tissu industriel et à l’activité commerciale du Gabon.

M. Onanga Ndiaye a, par ailleurs, indiqué avoir évoqué avec M. Bourita la situation politique au Gabon, relevant que les deux parties ont examiné le calendrier de la transition et son évolution “qui se déroule dans les meilleures conditions”.

"Je tiens à remercier le Royaume du Maroc pour le soutien et l’accompagnement qu’il offre au Gabon, tant sur le plan bilatéral que multilatéral, étant donné que le Maroc est à la tête du Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine, où se discute la question du Gabon”, a-t-il relevé.

Votre source d'Actualités du Maroc et du Monde - Actualité Maroc magazine - Magazine International de l'Innovation

En marge aussi de cette Conférence ministérielle de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire, le ministre cabo-verdien des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration régionale, Rui Alberto de Figueiredo Soares a réaffirmé la reconnaissance par la République du Cabo Verde de la souveraineté du Maroc sur le Sahara "occidental", réitérant la position de son pays exprimée dans le communiqué conjoint adopté lors de la commission mixte en 2023 à Rabat.

En effet, la République du Cabo-Verde avait réaffirmé, dans ce communiqué, son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et au plan d’autonomie, présenté par le Royaume, qui constitue l’unique solution crédible et réaliste pour la résolution du différend autour du Sahara.

La position de la République du Cabo-Verde, qui est conforme à la nouvelle approche des Nations unies sur le Sahara marocain, rejoint les positions de la quasi-totalité des pays africains, des Etats-Unis d'Amérique et de l'Europe.

Meryem KORCH
Meryem KORCHhttps://www.innovantmagazine.ma
Journaliste Innovant Magazine

DOIT LIRE