la Fédération nationale de l’éducation (FNE) – Orientation démocratique appelle les femmes et les hommes de l’éducation à suspendre immédiatement toute forme de protestation et à retourner dans les salles de classe afin de reprendre les cours pour les élèves;

 Il a été décidé de participer aux séances de dialogue en cours afin de modifier le nouveau statut et d’étudier les dossiers de revendication.

 La réunion du comité ministériel tripartite s’est tenue, vendredi 22 décembre, au siège du ministère, sous la présidence du ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, et en présence de M. Younes Skouri, ministre de l’Inclusion économique, de la Micro-entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et de M. Faouzi Lekjaa, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé du budget, en présence du secrétaire général national et des représentants de la Fédération nationale de l’éducation (FNE) – Orientation démocratique.

 Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du dialogue social sectoriel, de la poursuite de la discussion en vue d’une modification du nouveau statut, et constitue l’occasion de présenter un certain nombre de dossiers de revendication déposés par la FNE – Orientation Démocratique.

 Au cours de cette réunion, les points suivants ont été convenus :

 Le Syndicat de la Fédération Nationale de l’Education (FNE) – Orientation Démocratique s’est associé au dialogue sectoriel sur l’élaboration d’un décret portant nouveau statut des fonctionnaires du secteur de l’éducation nationale, qui remplace le décret n° 2.23.819 du 20 Rabi’ al-Awwal 1445 AH correspondant au 06 octobre 2023 ;
 Proposer d’autres dossiers de demande en vue de trouver des solutions possibles ;
 Tenir des séances de dialogue consécutives, à partir du vendredi 22 décembre 2023 et dans les jours suivants, y compris samedi et dimanche, afin d’en arriver à un accord.

A l’issue de cette rencontre, un appel a été lancé aux femmes et aux hommes de l’éducation pour qu’ils suspendent toute forme de protestation, à partir d’aujourd’hui, pour retourner dans les établissements d’enseignement et reprendre les cours pour les élèves.