La problématique de pénurie d’eau a incité GROHE et YouGov de mener des enquêtes internationales, dans sept pays à savoir, le Maroc, la Belgique, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, les Émirats Arabes Unis et les États-Unis. Ces enquêtes portent sur “ les préoccupations mondiales liées à la pénurie d’eau et les tendances en matière de consommation d’eau du robinet“.

Cette étude révèle succintement que 74% des personnes interrogées se disent prêtes à changer leurs habitudes de consommation d’eau en cas de pénurie.

Un quart de la population mondiale subit chaque année un stress hydrique extrême .  Rien que cette année, les perturbations de l’approvisionnement en eau ont contraint des pays comme la France, l’Espagne et les États-Unis à imposer des restrictions, notamment en limitant l’utilisation de l’eau pour l’agriculture, la livraison de l’eau dans des camions-citernes ou des bouteilles comme les ressources locales s’épuisent.

L’enquête a révélé qu’un quart des personnes interrogées ont subi les effets du stress hydrique au cours des douze derniers mois, tandis que 51 % d’entre elles prévoient une aggravation de la situation au cours des dix prochaines années.

L’impact personnel du stress hydrique est un facteur clé de changement de comportement, 74 % des personnes interrogées se déclarent prêtes à changer leurs habitudes de consommation d’eau en cas de pénurie. Cependant, bien que 64%[1] des personnes interrogées pensent que les efforts individuels en économie d’eau  ait un impact positif , 47 % d’entre elles n’ont pas suffisamment de connaissances sur la manière de réduire leur consommation d’eau. Il est donc urgent de renforcer l’éducation, d’autant plus que 27 % des personnes interrogées ne connaissent pas les solutions qui permettent d’économiser l’eau.

L’enquête identifie des potentiels inexploités pour une utilisation plus efficace de l’eau. Si 38 % des personnes interrogées ont adopté des solutions économes en eau et en énergie dans leur salle de bains, 47 % d’entre elles expriment un manque de connaissances sur les pratiques d’économie d’eau. Cela souligne l’importance d’éduquer les individus sur les solutions technologiques qui favorisent la conservation de l’eau sans nécessiter de changement de comportement.

40 % des personnes interrogées s’inquiètent de la qualité de l’eau du robinet.

Depuis que la pollution plastique croissante fait la une des actualités, la consommation d’eau du robinet devient de plus en plus importante, car ceci est un moyen efficace d’éviter les bouteilles en plastique à usage unique. Cependant, les pénuries d’eau affectent la consommation de l’eau du robinet: par exemple, près de 200 communes du sud de la France ont été contraintes à utiliser d’autres sources d’eau courante en raison de sécheresses locales cette année. Cela se reflète également dans les résultats de l’enquête : 72 % des personnes interrogées boivent de l’eau du robinet. Les Pays-Bas arrivent en tête avec 89 %, suivis par le Maroc (83 %) et les États-Unis (71 %).

Les inquiétudes concernant la qualité de l’eau du robinet, en particulier en ce qui concerne les métaux et les microplastiques, apparaissent comme le principal obstacle. Bien que 53 % des personnes interrogées se disent confiantes dans la qualité de l’eau du robinet locale, 40 % d’entre elles nourrissent des inquiétudes, 49 % citant les contaminants. L’étude met en évidence une tendance à la baisse de la consommation d’eau du robinet (29 %), motivée par la volonté d’économiser l’eau (41 %)[2] et les préocupations concernant la qualité de l’eau.

Les préoccupations généralisées concernant la qualité de l’eau entraînent une demande importante pour des solutions d’amélioration de l’eau du robinet à domicile. Les systèmes de filtration de l’eau intéressent 77 % des personnes interrogées qui sont prêtes à investir dans ce type de solutions.

Système de filtration d’eau GROHE Blue : une solution innovante et durable pour surmonter les obstacles à la consommation d’eau du robinet

Afin de répondre aux besoin des consommateurs souhaitant boire de l’eau du robinet, GROHE s’engage à développer des solutions aux obstacles relevés tels que le goût désagréable et les impuretés. Son système de filtration d’eau GROHE Blue offrent un large choix d’options d’amélioration pour les différentes conditions de l’eau du robinet : de l’élimination des impuretés et l’affinement du goût à travers sa technologie de filtration, à la carbonatation pour le plaisir de l’eau pétillante. En outre, les systèmes de traitement de l’eau contribuent à contrer le pourcentage élevé (36 %) de personnes interrogées qui déclarent boire de l’eau à partir de bouteilles en plastique à usage unique, car GROHE oriente ses efforts vers la sensibilisation et l’éducation des individus pour lutter contre la crise mondiale persistante du plastique .