Dans le cadre de l’initiative européenne « De la Ferme à la Table », une rencontre se tiendra le 6 décembre 2022 en hybride, à Rabat et en visioconférence avec les partenaires européens, sur les systèmes alimentaires durables. Cette rencontre verra la participation de décideurs politiques, d’experts, ainsi que des fonctionnaires de l’Union européenne et du Maroc.

Le changement climatique, la perte de biodiversité, la dégradation de l’environnement et des océans font peser des menaces sur la vie humaine et plus généralement sur la vie sur Terre. Les pays membres de l’Union européenne comme le gouvernement marocain font face à certaines de ces menaces environnementales bien réelles, comme l’épuisement des sols, les phénomènes météorologiques extrêmes, l’érosion côtière, et il est temps d’agir globalement.

Ainsi, cette rencontre vise à fournir une plateforme de discussion aux experts de l’UE et du Maroc pour identifier la manière dont le partenariat UE-Maroc dans le secteur de la sécurité alimentaire pourrait être renforcé et coordonné aux niveaux politique et technique, en ciblant la durabilité et la résilience des systèmes alimentaires.

 Les discussions porteront sur les principaux thèmes suivants :  santé et innovation des sols ; utilisation durable des pesticides ; et pertes et gaspillage alimentaires. Ces trois sujets devraient permettre d’examiner les stratégies, les politiques et les pratiques respectives, en mobilisant les parties prenantes des systèmes alimentaires de l’UE et du Maroc afin d’identifier les différents niveaux de changements qui seraient souhaitables. Les présentations des intervenants seront suivies d’une table ronde en trois sessions, afin de dégager les synergies entre les approches qui pourraient ouvrir la voie à une collaboration.

 Pour rappel, le Maroc et l’UE ont signé en octobre dernier un partenariat Vert : la première initiative de ce type mise en place par l’UE avec un pays partenaire. L’une des premières actions est l’adoption du programme « Terre Verte » qui vise à soutenir les producteurs dans le développement de pratiques agricoles plus durables.

 Informations générales :

 L’ajustement des systèmes alimentaires, qui a également été documenté et invoqué lors du Sommet des Nations Unies sur les Systèmes Alimentaires Durables en septembre 2021, doit prendre en compte les diverses différences contextuelles à travers la planète concernant les problèmes transversaux tels que la dégradation des terres ou la perte de nourriture qui, en fin de compte, affectent la manière dont les aliments sont produits, transformés, transportés et consommés.

 La question des systèmes alimentaires durables dépasse les moyens de production et est également soumise à plusieurs défis nutritionnels tels que la dénutrition et la faim. Ces défis persistent alors que de nouvelles et multiples formes de malnutrition augmentent. Plus particulièrement, les maladies non transmissibles d’origine alimentaire telles que le cancer, l’obésité et les maladies cardiovasculaires exercent une pression sur les personnes et les systèmes de santé.

 Considérant la prise de conscience mondiale, les engagements pris et certaines solutions mises en œuvre, plus d’actions doivent être fermement mises en place pour favoriser une coopération d’envergure globale. Comme l’UE, le Maroc s’est engagé à résoudre ces défis et s’implique pour trouver des réponses régionales et locales.

 Cette série d’ateliers régionaux et nationaux est financée par le Service des instruments de politique étrangère de la Commission européenne dans le cadre de la « stratégie de la Ferme à l’Assiette » (F2F), qui est le plan de l’UE visant à contribuer à résoudre les problèmes alimentaires s’ils sont correctement ajustés et, à cette fin, propose des voies de changement vers la durabilité qui offre des avantages environnementaux, sanitaires, sociaux et économiques.