Accueil INTERVIEWS Interview: Hicham ZANATI SERGHINI, Directeur Général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG)

Interview: Hicham ZANATI SERGHINI, Directeur Général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG)

9 min lu
0
0

Lors d’une cérémonie présidée par Monsieur Mohamed BENCHAABOUN, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, le lundi 3 février 2020, M. Hicham Zanati Serghini, Directeur Général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), a lancé sa nouvelle offre-produits dans le cadre du programme intégré « INTELAKA ». L’objectif est de donner une forte impulsion au financement bancaire des Très petites, Petites et Moyennes Entreprises (TPME).

Magazine Innovant : Quelle sera la nouvelle offre-produits de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), dans le cadre du programme intégré « INTELAKA » ?
Hicham ZANATI SERGHINI : Tout d’abord, je voudrais rappeler que le programme « INTELAKA » a été élaboré en réponse aux Orientations Royales soulignant la nécessité de donner une forte impulsion au financement bancaire des Très petites, Petites et Moyennes Entreprises (TPME).
Ce programme a été pensé dans l’optique de faciliter l’accès au financement des jeunes porteurs de projets, aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural, et des petites entreprises, notamment celles exportatrices vers l’Afrique. Il compte trois mécanismes gérés par la Caisse Centrale de Garantie (CCG), dont deux produits de garantie et un produit de financement.
Le premier produit nommé « Damane Intelak » cible les auto-entrepreneurs, les jeunes diplômés, les Micro et Très petites entreprises, le secteur informel et les petites entreprises exportatrices vers l’Afrique. Avec une quotité de garantie s’élevant à 80% des crédits inférieurs à 1,2 millions de dirhams, cet instrument bénéficie essentiellement aux entreprises en phase de création ou créées depuis moins de 5 ans. Notons que cette phase représente un risque accru pour toute entreprise. Notant cependant que cette limitation ne s’applique pas aux entreprises exportatrices vers l’Afrique.
Le deuxième instrument de cette offre-produits est « Damane Intelak Al Moustatmir Al Qaraoui », destiné à la garantie des crédits d’investissement et des crédits à court terme plafonnés à 1,2 Millions de dirhams et ce, en faveur du secteur agricole et des projets réalisés en milieu rural.
En plus de ces deux nouveaux mécanismes de garantie, il a également été procédé au lancement du produit de financement « Start-TPE », destiné à financer les besoins en fonds de roulement des entreprises en démarrage. Plafonnée à 50.000 dirhams, cette ligne de financement est sans garanties, sans intérêts et n’est remboursable qu’après un délai de grâce de 5 ans maximum. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que c’est que cette ligne de financement ne peut bénéficier qu’aux entreprises ayant déjà contracté un crédit d’investissement ne dépassant pas 300.000 DH et garanti par l’un des produits « Intelak ».

M. I. : Comment vous allez harmoniser et réconcilier la nouvelle offre-produits avec les produits proposés habituellement par la CCG ?
H. Z. S. : Ces trois nouveaux mécanismes de garantie et de financement viennent enrichir l’offre-produits existante de la CCG en faveur des TPME marocaines, qui continueront à être soutenues tout au long de leur cycle de vie et pour leurs différents besoins. A l’occasion, les produits de cette offre seront également reparamétrés afin de bénéficier à davantage d’entreprises et toucher ainsi l’ensemble des populations cibles.

M. I. : D’après vous, quels sont les facteurs intrinsèques de la réussite du Programme Intégré «INTELAKA» ?
H. Z. S. : Je souhaiterais souligner que ce programme, qui est le fruit de réflexions entre les différents acteurs, a pour objectif principal de permettre l’accès au financement à une catégorie d’entreprises auparavant exclue du circuit bancaire, notamment les Micro et Très Petites Entreprises, les entreprises opérant dans l’informel, les Petites Entreprises agricoles etc…
Afin de garantir sa réussite, il est tout d’abord nécessaire de mobiliser les efforts de l’ensemble des parties prenantes afin de créer une réelle dynamique entrepreneuriale. La réduction des coûts de crédits à savoir 2% en milieu urbain et 1,75% en milieu rural, le raccourcissement des délais de traitement ainsi que le suivi régulier des performances du Programme à travers des reportings mensuels, sont autant d’éléments qui définissent son succès.

M. I. : Quelle CCG pour 2020 ?
H. Z. S. : J’aimerais tout d’abord rappeler que la CCG a connu une croissance record en 2019 avec une hausse de +148% de son activité en faveur des TPME par rapport à l’exercice 2018, soit plus de 27.400 crédits octroyés. Pour 2020, nous comptons bien entendu continuer sur cette lancée et faire bénéficier encore plus d’entreprises de nos solutions. Ainsi, et grâce au programme « INTELAKA », la CCG entend faciliter l’accès au financement à quelques 13.500 entreprises additionnelles sur l’année.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  INTERVIEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Le Ministère de tutelle/FNBTP-FMC-FMCI : Pour lutter contre COVID-19 et maintenir l’activité BTP

Madame Nouzha BOUCHAREB, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l&rsqu…