Accueil INTERVIEWS INTERVIEW: Hicham Zanati Serghini, Directeur Général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG)

INTERVIEW: Hicham Zanati Serghini, Directeur Général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG)

13 min lu
0
0

Lors du conseil de gouvernement réuni le jeudi 22 août à Rabat, Hicham Zanati Serghini a été renommé directeur général de la Caisse centrale de garantie (CCG). Il occupait le même poste depuis septembre 2014. En 2020, La CCG ambitionne de consolider ses acquis et de capitaliser sur les facteurs-clés de succès tout en développant la capacité de son Institution à accompagner les orientations stratégiques du pays pour les années à venir.

Magazine Innovant : Quelles sont les missions phares de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) ?
Hicham Zanati Serghini: Depuis sa création, il y a 70 ans, la CCG, à travers l’ensemble de ses partenaires, prête main forte aux entreprises marocaines pour les aider à concrétiser leurs projets. Institution financière publique assimilée à un établissement de crédit, la CCG est chargée d’une mission d’intérêt général qui consiste, entre autres, à partager les risques avec les acteurs du secteur financier pour faciliter l’accès au financement au profit de la TPME. Aujourd’hui, cette catégorie d’entreprise représente plus de 95% du tissu économique national et contribue à hauteur de 50% à la création d’emplois et de l’effort d’investissement. Dans un tel contexte, l’intervention de la CCG demeure capitale pour améliorer l’inclusion financière des TPME et ce, à travers une offre-produits riche et diversifiée répondant aux différents besoins qu’exprime l’entreprise tout au long de son cycle de vie : création, développement, exploitation, export, restructuration et transmission.
Au fil des années, nous avons pu construire, aux côtés de différents acteurs de financement (banques, sociétés de leasing, fonds de capital risque, …), une institution de référence dans le domaine de la garantie, du cofinancement, et plus récemment du financement du haut du bilan et de l’innovation. En effet, la CCG s’est engagée, depuis peu, dans le financement de l’amorçage et de l’innovation à travers son offre « Innov Invest », destinée aux porteurs de projets innovants à fort potentiel de développement. Cette offre vient combler le déficit de financement de cette catégorie d’entreprises qui représente un des leviers de développement du tissu économique marocain.
Et puis n’oublions pas un autre domaine d’activité tout aussi stratégique, développé par la CCG, et consacré au financement de l’accession à la propriété en faveur des classes moyennes et des publics à revenus modestes ou non réguliers. La CCG intervient également en faveur d’étudiants de l’enseignement supérieur privé en couvrant de sa garantie les prêts bancaires destinés à financer leur scolarité.

M. I. : La CCG vient de lancer de nouveaux produits pour les TPME notamment Damane Istitmar, Damane Atayssir et Damane Express. Quels sont les résultats de ces actions?
H. Z. S.: Il faut tout d’abord rappeler que l’activité de la CCG sur le marché de la TPME connaît une véritable montée en puissance, et ce depuis la mise en œuvre, à partir de 2009, du nouveau système national de garantie à travers, notamment, le lancement d’une panoplie de produits répondant aux différents besoins de financement des TPME.
Pour une meilleure lisibilité et visibilité de son offre, la CCG a procédé en février 2019, à la simplification et l’harmonisation de son offre-produits. Ainsi, la nouvelle offre de garantie de la CCG s’articule autour de deux produits : « Damane Istitmar » et « Damane Atassyir ». Le premier couvre les besoins de financement de la PME à long et moyen terme, le second est destiné à la garantie des financements à court terme. A ces deux produits destinés aux PME, s’ajoute le produit « Damane Express » dédié, quant à lui, aux TPE et qui couvre l’ensemble des besoins de financement de cette catégorie d’entreprises.
En appui au déploiement de cette nouvelle offre, la CCG a organisé plusieurs campagnes de sensibilisation et de vulgarisation destinées aux organismes prêteurs et aux TPME, et ce à travers les principales régions du Maroc.
Les résultats sont à la hauteur des efforts consentis ! En effet, la CCG a confirmé sa bonne performance suite au lancement de sa nouvelle offre. L’activité de garantie en faveur des TPME a en effet connu une évolution remarquable durant le 1er semestre 2019 avec pas moins de 12.500 crédits TPME garantis au cours des six premiers mois de l’année 2019, soit un doublement des réalisations par rapport au 1er semestre 2018. Le volume des garanties accordées aux TPME a, pour sa part, progressé de 33% par rapport à l’exercice précédent, s’établissant à 6,24 milliards de DH, correspondant à un volume de crédits de près de 11 milliards de DH, en hausse de 22% par rapport au 1er semestre 2018.

M. I. : La CCG garantit également des prêts à l’habitat. Y a-t-il une offre et une demande en termes de logement ?
H. Z. S.: L’intervention de la CCG sur le marché du logement consiste à garantir les crédits à l’habitat en faveur des populations à revenus modestes et de la classe moyenne. Cette intervention se fait à travers les produits du Fonds Damane Assakane à savoir FOGARIM, destiné aux populations à revenu non-régulier ou modeste, et FOGALOGE, destiné pour sa part à la classe moyenne, notamment le personnel des secteurs publics ou privés, les professionnels exerçant pour leur propre compte et les Marocains Résidents à l’Étranger.
Depuis sa création, ce fonds a permis à près de 220.000 ménages d’accéder à la propriété du logement en mobilisant plus de 40 milliards de DH de crédit, pour des garanties de plus de 25 milliards de DH. Notons à ce propos que l’activité de ce fonds reste relativement corrélée aux tendances du marché de l’immobilier. Après avoir enregistré des progressions de l’activité Damane Assakane sur plusieurs exercices consécutifs, celle-ci connait depuis 3 ans une certaine stagnation. C’était notamment le cas durant le premier semestre 2019. Au cours de cette période, l’activité de ce fonds a toutefois permis à 8.300 ménages d’accéder à la propriété, dont 5.400 ménages à revenu non-régulier ou modeste. Ce qui correspond à un volume de crédits mobilisés de l’ordre de 1,72 milliards de DH, pour des garanties de plus de 1 milliard de DH.

M. I. : Quelles sont les prochaines actions de la CCG en 2020?
H. Z. S.: Grâce aux efforts entrepris par la CCG en matière notamment d’offres de garantie et de cofinancement, le système marocain est devenu l’un des plus performants parmi les pays émergents. Les interventions de la CCG ne cessent d’enregistrer une croissance accélérée, et qui ne cesse de s’améliorer depuis près de 10 ans. Ce qui traduit un potentiel important de la demande pour les produits CCG. Notre action en 2020 ambitionne de consolider ces acquis et de capitaliser sur les facteurs-clés de succès tout en développant la capacité de notre Institution à accompagner les orientations stratégiques du pays pour les années à venir.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  INTERVIEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Interview: Albert Aoun, Chairman & CEO, Exhibitions and Events Organizers Président-directeur général, Organisateurs d’expositions et d’événements

Le salon Interpack de Düsseldorf : un partenaire des salons égyptiens, pacprocess et Food …