Accueil INTERVIEWS INTERVIEW: Saïd MOULINE, Directeur Général de l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique(AMEE)

INTERVIEW: Saïd MOULINE, Directeur Général de l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique(AMEE)

18 min lu
0
0

L’AMEE : le stimulateur de l’efficacité énergétique

L’AMEE œuvre pour une économie d’énergie de 20% à l’horizon 2030, à travers des plans d’action d’efficacité énergétique mis en place dans tous les secteurs clés, notamment le transport, l’industrie, le bâtiment, les villes et l’agriculture.
L’efficacité énergétique, parallèlement au développement des énergies renouvelables, constitue une priorité majeure dans la stratégie énergétique nationale. Parcours !

Magazine Innovant : Détachée des énergies renouvelables, quelles sont les vraies missions de l’Agence Marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) ?

Saïd MOULINE: Vous savez que les transitions énergétiques reposent sur deux axes : les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Il y a aujourd’hui les grands projets renouvelables de puissance portés par MASEN et AMEE.
L’efficacité énergétique, parallèlement au développement des énergies renouvelables, constitue une priorité majeure dans la stratégie énergétique nationale. L’ambition de cette stratégie est d’économiser 20% de la consommation d’énergie à l’horizon 2030. Dans cette perspective, des plans d’action d’efficacité énergétique ont été mis en place dans tous les secteurs clés notamment le transport, l’industrie, le bâtiment, les villes et l’agriculture.
L’AMEE reste au cœur de l’efficacité énergétique puisque c’est l’agence d’exécution de la politique gouvernementale en matière d’efficacité énergétique dans les différents secteurs. Il s’agit de réduire et d’exploiter d’une manière intelligente nos ressources énergétiques locales et durables, tout en déployant une stratégie d’efficacité énergétique volontaire et ambitieuse. Un état des lieux a été établi, avec la tenue dès 2013 des états généraux de l’efficacité énergétique où une feuille de route a été mise en place pour plusieurs programmes et projets structurants dans les principaux secteurs. Trois volets ont été étudiés pour chaque secteur : le volet réglementaire et normatif, le volet financier et accompagnement technique et enfin le volet sensibilisation et renforcement de capacités.

Magazine Innovant : Quelles sont les actions de sensibilisation et de vulgarisation réalisées par l’AMEE en 2019, pour mettre en lumière l’importance et les bienfaits de l’efficacité énergétique ?

S. M.: La sensibilisation et la formation étant des piliers du développement de l’Efficacité Energétique, l’AMEE a conçu une palette de modules de formation continue, intégrée et complète, dans ce domaine. Cette offre de formation est mise en œuvre par une équipe hautement qualifiée, spécialement formée aux techniques de conception, de montage et de management de la formation. Domaines classiques ou nouveaux créneaux prioritaires, tels des programmes d’efficacité énergétique dans le bâtiment, l’agriculture, le solaire photovoltaïque et thermique et l’industrie. La palette de formations couvre l’ensemble des disciplines relatives à l’efficacité énergétique, et a notamment pour objectif de compléter les cursus théoriques des ingénieurs et techniciens en apportant les acquis nécessaires à l’opérationnalisation de leurs compétences. Ces formations se font en étroite collaboration avec le secteur privé et les clusters.
Concernant la sensibilisation, l’AMEE a élaboré une panoplie de supports de communication et de vulgarisation et mène diverses campagnes de sensibilisation à l’efficacité énergétique au quotidien, à destination du grand public et des professionnels de chaque secteur. Capsules conseil sur télé et radio, et présence digitale constituent le dispositif de ces campagnes, qui visent à développer une prise de conscience collective quant à l’enjeu et aux bénéfices de l’efficacité énergétique. Que ce soit sur le confort de vie, l’économie sur la facture, la production d’eau chaude sanitaire, l’électricité photovoltaïque ou la santé publique, les comportements énergétiques responsables affectent positivement la vie du citoyen, au quotidien. Les différents canaux sont exploités tels que le site web, les réseaux sociaux, les conférences, la presse écrite, …etc.

Magazine Innovant : Où l’on est avec l’intégration de l’efficacité énergétique dans le Bâtiment? Dans le Transport? Et dans l’Agriculture?

S. M.: Dans le cadre de l’exemplarité de l‘administration publique, l’AMEE a procédé à l’accompagnement d’une quarantaine de bâtiments publics. Cette initiative s’inscrit parfaitement dans les orientations royales visant à rendre l’administration comme modèle à suivre par les citoyens en matière d’efficacité énergétique. Cette action porte essentiellement sur l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments publics (administration, hôpitaux, centres sociaux), via un éclairage performant, un système de suivi et de gestion des consommations énergétiques, une installation des équipements appropriés, une mise en place de toits solaires thermiques et photovoltaïques. Dans ce sens des CPS types ont été préparés et mis à disposition des acteurs publics de construction pour l’intégration des mesures d’EE (Direction des Equipements Publics, Département de l’Environnement, AlOmrane, etc…).
Toujours dans le secteur du bâtiment, l’AMEE a contribué à la mise en place de la réglementation thermique du bâtiment (RTCM) et a développé les outils nécessaires à sa mise en œuvre tels que le logiciel de conformité et une base de données des caractéristiques thermo-physiques des matériaux de construction et d’isolation. Plusieurs session de formation ont eu lieu sur ce sujet, au profit des acteurs nationaux issus de secteur public ou privé (architectes, ingénieurs, techniciens).
Pour le secteur du Transport, le plus énergivore avec près de 36% de la consommation énergétique globale, l’AMEE s’est focalisée sur le renforcement du cadre normatif national dans le transport. Dans ce cadre des études ont été lancées, essentiellement, pour développer les aspects normatifs liés à la performances et l’étiquetage énergétiques des véhicules neufs, des cyclomoteurs et triporteurs et aussi aux normes de classification des pneus. Un effort a également été déployé pour développer l’infrastructure liée à la mobilité électrique, à travers la mise en place de borne de recharge et l’accompagnement technique de plusieurs acteurs qui souhaitent mettre en place une flotte de mobilité électrique. Concernant, le volet de l’éco-conduite qui constitue une mesure phare de la mobilité durable, des sessions de formation et de sensibilisation ont eu lieu. Dans ce sens, une infrastructure dédiée est en cours de mise en place au niveau national en vue d’une généralisation de ce concept de l’éco-conduite à l’ensemble des auto-écoles. Enfin, une fiscalité incitative a été mise en place pour encourager la mobilité hybride et électrique.
Pour le secteur de l’Agriculture, le pompage solaire constitue la principale mesure d’efficacité énergétique entamée au niveau national. A cet effet, l’AMEE a lancé avec l’appui du GEF et du PNUD, le programme national de promotion du pompage solaire. Le programme vise à promouvoir l’adoption de systèmes de pompage photovoltaïque (PV) pour l’irrigation localisée par la création du cadre propice à la mise en œuvre du programme national de pompage solaire. Les objectifs attendus sont principalement le renforcement des capacités des différents acteurs concernés, l’appui à la sensibilisation des opérateurs et des agriculteurs sur l’intérêt économique et environnemental du pompage solaire, la mise en œuvre de mécanismes de financement facilitant l’acquisition des systèmes PV de pompage, la normalisation des installations solaires pour l’irrigation, et la mise en œuvre d’un cadre de suivi des impacts du projet en matière d’atténuation des émissions des GES.

Magazine Innovant : Quel rôle peut jouer le Maroc à l’international dans le domaine de l’efficacité énergétique ?

S. M.: Le prestigieux Prix du Visionnaire en efficacité énergétique (Energy Efficency Visionary Award) attribué en 2017 à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, consacre la pertinence et la proactivité du Royaume à travers la stratégie mise en place dans plusieurs secteurs comme l’industrie, le transport, l’agriculture et le bâtiment. Nous sommes un pays qui est souvent cité comme exemple dans le secteur de l’énergie. A la faveur des efforts déployés dans le domaine de l’efficacité énergétique, le Maroc s’est positionné en tant qu’acteur actif dans les négociations internationales sur les changements climatiques. Parmi les autres initiatives entreprises par le Royaume, la proclamation de Marrakech pour l’action en faveur du climat et du développement durable, adoptée lors de la COP22. Il s’agit, d’une initiative qui a marqué un tournant vers une nouvelle ère de mise en œuvre et d’action pour le climat, qui a incité les acteurs non-étatiques à s’associer aux gouvernements pour prendre des mesures visant à atténuer les changements climatiques.
Le Maroc a également lancé, lors de la COP22, un plan pour l’adaptation du secteur agricole africain et a continué de défendre avec efficacité les préoccupations africaines lors de la COP23, notant que le sommet africain de l’action organisé en marge de la COP22 a été destiné à montrer comment divers secteurs liés aux changements climatiques comme l’agriculture, l’énergie, et l’eau, peuvent être développés en Afrique par des acteurs africains.
L’AMEE, qui a signé plusieurs conventions avec différents acteurs du continent, a mis en place un Centre d’excellence de formation à Marrakech. Classé Centre Régional catégorie 2 sous l’égide de l’UNESCO, ce centre est un hub d’échange d’expertise aussi bien pour le Maroc que pour l’Afrique au vu du nombre important de délégations de plusieurs pays de notre continent qui ont bénéficié de formation dans ce domaine.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  INTERVIEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Interview: Albert Aoun, Chairman & CEO, Exhibitions and Events Organizers Président-directeur général, Organisateurs d’expositions et d’événements

Le salon Interpack de Düsseldorf : un partenaire des salons égyptiens, pacprocess et Food …