Le Ministère Délégué chargé des Marocains Résidant à l’Etranger organise la 3ème édition de l’Université de Printemps “édition digitale”, au profit des jeunes marocains résidant à l’étranger, sous le thème “le Maroc, Terre du Vivre-Ensemble“, les 10 et 11 Avril 2021 à Rabat.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie du ministère envers les MRE. Les nouvelles générations issues de l’immigration marocaine y occupent une place importante. Cet intérêt est corroboré par le rôle primordial que peuvent jouer les jeunes dans la promotion du développement que connaît notre pays. A cela s’ajoute la conjoncture actuelle marquée par la résurgence de nombreux défis liés à des problématiques identitaires et culturelles. Des problématiques qui ne favorisent guère l’intégration dans les sociétés des pays d’accueil, et encore moins des itinéraires socioprofessionnels réussis.

Les universités culturelles pour jeunes MRE sont devenues une véritable icône des programmes du ministère. Lancé depuis une douzaine d’années déjà, ce programme s’est imposé comme un ‘’must have’’ pour nos jeunes MRE. A ce jour, ce ne sont pas moins de 3500 jeunes qui y ont pris part. Si renforcer les liens des jeunes MRE avec leur pays le Maroc est la trame de ce programme, faciliter l’intégration dans les pays d’accueil est aussi un de ses objectifs escomptés. Mieux connaître la culture de son pays d’origine, son histoire, ses valeurs …est nécessaire pour faire de la diversité culturelle non pas un handicap mais un atout pour réussir.

Quand il s’agit de ‘’coexistence’’, de ‘’vivre-ensemble’’, le modèle marocain est souvent cité comme exemple. En témoigne son histoire millénaire riche en exemples qui illustrent la prééminence de la tolérance et du respect de l’autre comme fondamentaux de la société à l’égard de toute différence culturelle. Ce modèle non-seulement a transcendé des épisodes périlleux qui ont marqué notre histoire et celle du monde, mais a été enrichi et renforcé. La Maroc a toujours prôné un système basé sur la modération et le rejet de toutes formes de conflits idéologiques fanatiques qui encouragent la discrimination ethnique, le repli sur soi et l’extrémisme.

L’expérience marocaine, consolidée constitutionnellement et institutionnellement, est considérée aujourd’hui comme référence. Plusieurs pays africains aspirent à s’en inspirer. Cette expérience, basée sur une approche globale, a permis ‘’d’assimiler’’ les évolutions majeures de la communauté internationale. La démarche du Royaume à l’égard du pluralisme culturel et spirituel s’est d’autant affirmée dans le cadre d’une unité nationale et un engagement collectif pour garantir un espace de vie entre musulmans et adeptes d’autres religions, en particulier le judaïsme et le christianisme.

A l’instar des deux dernières éditions des universités d’Eté et d’Hiver, tenues respectivement, en août et décembre, à Rabat et Dakhla, la 3èmeédition de l’Université de Printemps sera organisée sous forme digitale. Ceci est dû à la conjoncture sanitaire exceptionnelle causée par la pandémie du « Covid 19 » et les mesures entreprises pour y faire face.

Une centaine de jeunes marocains résidant à l’étranger seront invités à participer à des séminaires et débats, organisés en visioconférence, encadrés et animés par des professeurs universitaires, axés sur : « Réflexions sur les identités et Faire-Ensemble », « Sociologie de la citoyenneté pendant la crise du Corona ». Aussi, ces jeunes seront conviés à participer à une conférence- débat axée sur la cause nationale. Ils auront également l’occasion d’interagir avec des compétences marocaines du monde aux parcours riches et réussis.

Cette Université de Printemps constituera une opportunité importante à nos jeunes MRE de connaître leur pays, le Maroc, en tant que terre de paix et d’inter-culturalisme entre les peuples et les religions.