Le Maroc accorde une importance particulière à l’industrialisation et à la recherche scientifique dans le secteur de l’énergie.

Il est clair aujourd’hui que la recherche scientifique en énergie est intrinsèquement liée  à l’industrialisation énergétique.

Pour dire que le Maroc projette son intégration dans l’ère d’après-pétrole qui est en train de se dessiner et de se configurer. Une ère où les énergies alternatives et propres l’emportent sur les énergies fossiles.

Ce sont quelques pays dans le monde qui vont réussir cette transition énergétique escomptée, grâce à la recherche scientifique en énergie, hissée en priorité nationale au Maroc et grâce aussi à la clairvoyance et l’intelligence de Sa Majesté le Roi Mohamed VI qui a jeté les bases d’une stratégie nationale énergétique, depuis 2009.

Nos universités, nos instituts de recherche et d’innovation, nos doctorants chercheurs, sont appelés aujourd’hui à multiplier les efforts pour repositionner notre Royaume parmi les pays experts en la matière. Ce sont les vrais pays intelligents qui vont se démarquer dans cette nouvelle ère d’après pétrole, et qui vont surprendre la communauté des humains sur cette terre, comme le cas de la campagne du vaccin contre covid-19, menée par le Royaume du Maroc, ayant étonné même les pays très développés.

En effet, le Royaume du Maroc mobilise toutes ses ressources humaines dont il dispose, dotées d’une intelligence remarquable et distinguée.

Ainsi, le Maroc détient toutes les chances de réussite en sa faveur pour intégrer l’ère de l’innovation, grâce à son élite composée d’hommes et femmes intelligents. A commencer par la science de l’énergie !

Le dernier événement jalonné sur le sillage énergétique parcouru par le Maroc jusqu’aujourd’hui, concerne les travaux de lancement de la création d’un Cluster national de l’hydrogène vert « GreenH2 Maroc ».

Ce cluster est dédié à l’innovation et à la valorisation industrielle de l’hydrogène, en s’appuyant notamment sur les infrastructures de l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Renouvelables (IRESEN) développées en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). Le Cluster GreenH2 va encourager aussi le transfert du savoir-faire à travers des projets collaboratifs regroupant industriels et chercheurs du Maroc et de l’étranger.

Le Cluster GreenH2 a pour objectif de contribuer à l’émergence d’une filière de l’Hydrogène vert compétitive, et de positionner le Royaume du Maroc comme hub régional leader dans l’export de l’Hydrogène Vert et de ses dérivés.

Un Spécial Innovant sera dédié à la recherche scientifique en énergie au Maroc, qui sera publié le mois prochain.