Accueil actualités L’Agence internationale de l’énergie publie un rapport positif sur le Maroc

L’Agence internationale de l’énergie publie un rapport positif sur le Maroc

5 min lu
0
0
8

L’Agence internationale de l’énergie a publié le dernier examen approfondi des politiques énergétiques du Maroc, se félicitant des réformes institutionnelles, juridiques et fiscales mises en œuvre pour promouvoir le développement durable du secteur de l’énergie du pays.

En effet, M. Fatih Birol, directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie a présenté le rapport « Energy policies beyond IEA countries : Morocco 2019 », en présence du ministre de l’énergie, des mines et de développement durable, Aziz Rabbah, et ce le 7 Mai 2019 à Rabat.
Il s’agit du deuxième examen approfondi des politiques du Maroc par l’AIE, après la publication d’une première édition en 2014.
Depuis le dernier examen, l’AIE a pris note des efforts positifs du gouvernement pour stimuler les investissements dans les énergies renouvelables, fournir un accès à l’électricité et éliminer progressivement les subventions destinées à la consommation de combustibles fossiles. À l’exception du butane en bouteille, les prix des carburants sont désormais liés au marché international.
Le Maroc poursuit une voie de transition énergétique ambitieuse. Toutefois, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, conformément aux engagements pris par le pays dans le cadre de l’Accord de Paris, il faudra intensifier les investissements privés et publics. L’examen de l’AIE fournit des recommandations détaillées pour maintenir la dynamique de réforme et accroître les ambitions de la transition énergétique du pays. Le rapport note que le Maroc a de nombreuses possibilités d’amélioration de l’efficacité et de déploiement accru des énergies renouvelables. Pour l’instant, le pays compte toujours pour 90% de ses besoins énergétiques sur les importations de pétrole, de gaz et de charbon. Dans la production d’électricité, le charbon représente 54%.
«Je suis très heureux de compter le Maroc parmi les membres de la famille IEA», a déclaré le Dr Birol. «Ce fut le premier pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord à nous rejoindre. Le succès du Maroc dans la voie de l’accès universel et de la suppression progressive des subventions aux combustibles fossiles est un modèle pour de nombreux pays, ce qui en fait un partenaire idéal pour accueillir des programmes régionaux de formation et de renforcement des capacités qui aident à améliorer la formulation des politiques énergétiques en Afrique. «
Rabbah et Birol ont convenu de renforcer la collaboration entre le Maroc et l’AIE, notamment par le biais de nouvelles activités de formation sur les politiques d’efficacité énergétique et la collecte de données pour un groupe plus vaste de pays africains.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Signature d’un arrangement pratique de coopération entre l’AMSSNuR et l’AIEA

L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) et l&rsq…