AccueilActualités du Maroc et du MondeLe Maroc entre le modèle économique turc et chinois

Le Maroc entre le modèle économique turc et chinois

« Pour que la Chine soit forte, il faut que son agriculture soit forte. » Pourtant, la Chine est inquiète, car elle est dépendante en raison de sa dépendance pour son énergie et pour son alimentation. Malgré ses succès économiques, la Chine reste confrontée à la contrainte de l’alimentation. Donc, la Chine ne peut pas être la première puissance mondiale, tant qu’elle est encore dépendante pour sa nourriture que pour son énergie.

La Turquie est devenue une puissance incontournable au point où l’on ne peut pas négliger sa position dans les grandes questions géopolitiques du XXIe siècle. Le pays s’est développé rapidement au point de pouvoir faire pression sur les pays occidentaux.

Il faut dire que la Turquie est chanceuse, puisqu’elle est née au milieu des puissances riches et elle veut être riche à son tour et garantir un mode de vie convenable à son peuple.

Quant au Maroc, il est entouré au Sud et à l’Est des pays et non pas des puissances. Ces pays sont pauvres et appartiennent à la sphère économique des États sous-développés ou en voie de développement. C’est un frein pour le Maroc dont il est conscient.

Si la Turquie était l’empire Ottoman, vaste empire s’étendant tout autour de la Méditerranée, aussi bien en Europe qu’en Asie ou qu’en Afrique, si la Chine est l’une des quatre civilisations anciennes du monde et son histoire écrite remonte à plus de 3000 ans sous le règne de la dynastie Shang (1600 avant J.C.–1046 avant J.C.), il n’en demeure pas moins que le Maroc en tant qu’État-nation, création islamique est un Royaume qui est né en 788 à Oualili ( Volubilis), où Idriss Ier a été proclamé par la population et lui ayant prêté le serment coranique de la Beia, pacte liant le Roi à son Peuple et le Peuple à son Roi.

D’autant plus que depuis plus de 1200 ans, l’existence de la Nation marocaine, dynastie après dynastie et souverain après souverain, n’a jamais été remise en question.

Quand Hugues Capet est élu roi de France en 987, la monarchie marocaine a déjà 199 ans d’existence.

Alors, en tant qu’une vieille nation chargée d’histoire, comme la Chine et la Turquie et d’autres pays notamment l’Égypte,le Royaume du Maroc, à l’instar des vieilles nations, s’est positionné comme une nouvelle puissance émergente dans le monde au cours des vingt dernières années, selon plusieurs institutions et plusieurs observateurs. .

Alors, le Royaume du Maroc peut devenir une deuxième Chine ou une deuxième Turquie ? Pour l’instant, les Européens refusent que le Maroc devienne une deuxième Turquie.

Le Maroc et la Turquie sont deux États ayant connu le processus d’islamisation dans leurs histoires respectives.

Meryem KORCH
Meryem KORCHhttps://www.innovantmagazine.ma
Journaliste Innovant Magazine

DOIT LIRE