>
La réintégration du Maroc au sein de l’Union africaine le 30 janvier 2017, ainsi que l’accord de principe de son adhésion à la CEDEAO les 5 et 6 juin 2017 au 51e sommet de la CEDEAO à Monrovia, au Liberia, en attendant l’officialisation de cette adhésion, sont deux grandes réussites diplomatiques pour le Royaume du Maroc, qui se concrétisent aujourd’hui par la reconnaissance des Etats-Unis en tant que seule puissance mondiale de la souveraineté du Maroc sur ses territoires sahraouis. Une réussite diplomatique historique et inédite ! La diplomatie marocaine dirigée par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI s’est donc glorifiée en Afrique et à l’international.
En outre, la diplomatie marocaine fortement présente en Afrique grâce à ses implantations économiques et financières, son influence religieuse et ses actions pour la paix et le règlement des conflits sur le continent africain, sans oublier la solidarité humaine qui s’est concrétisée durant la crise sanitaire mondiale causée par Covid-19, à travers l’aide sanitaire dépêchée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI vers plus de vingt capitales africaines, constituent indubitablement un rayonnement du Maroc sur toute l’Afrique.
Il est clair que la diplomatie marocaine s’appuie aussi sur une dynamique relevant davantage du soft power, à savoir la dimension religieuse et les relations économiques.
D’autant plus que le Maroc s’est distingué par son rayonnement sur l’Afrique en prônant dans ses expériences l’islam de tolérance et d’authenticité s’inspirant de l’islam malékite sunnite.
La diplomatie marocaine a gagné sa notoriété, sa crédibilité et la confiance de nouveaux leaders africains en affichant clairement les priorités d’aujourd’hui qui sont la relance des économies, la lutte contre les inégalités et les disparités sociales et la promotion des croissances inclusives tout en bâtissant un avenir de prospérité, de paix et de sécurité pour le continent Africain.
Au niveau économique, le Maroc place l’Afrique au cœur de ses choix stratégiques, tout en y consolidant progressivement son positionnement, à travers le renforcement et la diversification des échanges commerciaux, l’accompagnement de ses entreprises sur le continent, la conclusion d’une multitude d’accords de coopération (environ 1000 accords avec 28 pays africains) dans différents domaines (éducation, santé, formation, infrastructure, agriculture…).
Ainsi, les entreprises publiques marocaines ont contribué dans le développement des infrastructures socio-économiques de base en Afrique. Quant aux opérateurs privés, ils ont investi essentiellement dans les secteurs de services (banques, assurances…), tout en continuant à étendre leurs opérations à d’autres secteurs porteurs (immobilier, industrie, commerce et distribution,…).
D’autant plus que le Maroc a réussi de devenir un hub continental raccordant l’Afrique à l’Europe.
Le Maroc est aujourd’hui l’interlocuteur privilégié du Royaume-Uni en Afrique, à quelques jours de la concrétisation du Brixit entré en vigueur le 31 janvier 2020.
Qui dit Royaume-Uni, dit Etats-Unis !
Encore une fois, la diplomatie marocaine a brillé grâce à la clairvoyance de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI.





.