Accueil Edito building Le secteur du BTP : Les robots arrivent…

Le secteur du BTP : Les robots arrivent…

4 min lu
0
0

Les robots peuvent-ils se substituer aux humains dans le BTP?
Le robot se définit comme étant un « mécanisme automatique à commande électronique pouvant se substituer à l’homme pour effectuer certaines opérations, et capable d’en modifier de lui-même le cycle en appréhendant son environnement ».
En effet, la robotique est de retour dans différentes tâches liées au quotidien des mortels. D’autant plus que l’être humain ne peut pas suivre efficacement et intelligemment l’évolution des besoins incessants de la vie et de son environnement.
Il faut avouer que les robots, de plus en plus intelligents, sont aujourd’hui capables de remplir des fonctions intellectuelles et qualifiées selon les besoins immédiats des usagers.
Alors, qu’en est-il de ses robots pour le BTP ?
Déjà les professionnels du BTP utilisent certains robots dans les chantiers, notamment le robot ponceur, le robot peintre, le robot destiné au perçage…Les drones sont aussi présents dans les chantiers, à travers leur rôle d’inspection du site où se déroule la construction, des fondations, des ouvrages, etc.
En effet, les robots peuvent remplacer les ouvriers dans certaines tâches et éventuellement aggraver le problème du chômage. Cependant, il faut préciser que les ouvriers du BTP se font de plus en plus rares, à cause des tâches pénibles demandées sur les chantiers et de l’instabilité de leurs postes.
Bien que le secteur du BTP soit réfractaire à l’innovation, celui-ci reste encerclé par l’intelligence artificielle et par le processus de fabrication des bâtiments intelligents et de smart cités.
Ainsi, l’industrie de la construction peut réaliser des gains en efficacité et en précision grâce à l’intégration de la fabrication d’additive et de l’automatisme. D’autant plus que la fabrication additive, l’impression 3D et la robotique sont aujourd’hui de nature à perfectionner le processus de la construction.
Le secteur du BTP est déjà souffrant, voire certaines activités liées à la construction sont agonisantes, après la crise de 2008 qui demeure campée encore sur les chantiers non rentables.
Alors, il s’est plié humblement devant la vague de la robotique pour économiser et gagner en efficacité et en gestion.
L’affaire sociale du chômage ne relève plus de la compétence du BTP, qui cède sa place à d’autres secteurs pour la création de l’emploi, notamment l’industrie.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  Edito building

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Protection du Climat 2019: le Maroc classé en 2ème position

Le MAROC vient d’être classé en 2019, en DEUXIÈME position sur 57 pays dans l’…