Accueil edito L’eau potable et l’irrigation: une expertise marocaine par excellence

L’eau potable et l’irrigation: une expertise marocaine par excellence

4 min lu
0
0

L’eau est toujours présentée dans le Coran comme étant source de toute vie : « Nous avons tiré toute matière vivante de l’eau » (Sourate Les Prophètes, n°21 – Verset 30)
Néanmoins, le Maroc fait face à la fois à une pénurie de cette ressource naturelle vitale à la vie humaine et au stress hydrique ou à la mauvaise gestion des ressources en eau.
Pourtant, le Maroc a pris conscience, depuis longtemps, des effets pervers du changement climatique, dont la sécheresse chronique qui le frappe de plein fouet.
Ainsi, les effets de la grave sécheresse de 2015 se font toujours sentir dans tous les secteurs d’activité, dont le secteur agricole, le moteur de l’économie nationale.
Feu Sa Majesté le Roi Hassan II, avait mis en œuvre la vision éclairée des barrages qui était une politique volontariste dédiée essentiellement à la gestion des ressources hydriques et à son stockage, tout en l’étendant par la suite à l’irrigation ainsi des terrains agricoles et à la restriction significative des risques d’inondation.
Sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la politique de l’eau prend une nouvelle dimension qui tend vers son approvisionnement et son utilisation rationnelle que ce soit pour la consommation, l’irrigation ou pour toutes les autres utilisations, à savoir domestique, industrielle, etc.
Des investissements colossaux ont été donc mobilisés dans le cadre de la réalisation du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, de l’ordre de 115,4 milliards de dirhams (MMDH), dont la cérémonie de signature de la convention-cadre a été présidée par le souverain, le lundi 13 Janvier 2020.
L’ONEE (branche eau) va contribuer fortement à la réalisation de ce programme, grâce à la dynamique et à l’efficacité de son nouveau Directeur Général, Mr Abderrahim El Hafidi.
Au niveau de l’agriculture, il parait que la nouvelle politique d’irrigation est bien assimilée par Mr Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.
Ce programme vise alors« la consolidation et la diversification des sources d’approvisionnement en eau potable, l’accompagnement de la demande pour cette source inestimable, la garantie de la sécurité hydrique et la lutte contre les effets des changements climatiques. »
The thirst is a planetary threat. We have to be very careful.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  edito

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Malgré Covid-19, le dispositif de recouvrement est toujours en marche !?

A travers l’histoire, les pauvres et les toutes petites entreprises (TPE) n’ont jamais été…