La Cérémonie de remise des diplômes à 150 étudiants ingénieurs de l’Ecole Centrale Casablanca est présidée par la Directrice Générale de l’ECC et par M. Le Ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Ryad Mezzour, le samedi 28 mai.

Toges, coiffes, écharpes, discours… La remise des diplômes constitue une étape particulièrement importante dans le parcours et la vie d’un(e) étudiant(e).

A l’Ecole Centrale Casablanca, ce rendez-vous emblématique est très attendu par les étudiants issus des promotions 2020 et 2021, afin de franchir de nouveaux horizons et mettre en exercice les enseignements dont ils ont bénéficié, à travers un parcours d’excellence.

Ils sont 150 étudiants ingénieurs à recevoir, samedi 28 mai 2022, leur précieux sésame. Lauréats, élèves ingénieurs, familles et corps professoral et administratif vont donc se réunir pour célébrer cette étape unique.

Prêts pour le marché du travail, les lauréats de formation pluridisciplinaire scientifique, technique et humaine, viennent rejoindre les 2 précédentes promotions d’ingénieurs.

Le cursus d’excellence adopté par l’École Centrale Casablanca, depuis sa création, a permis à toutes les promotions d’être munies des meilleurs outils pour affronter un marché du travail de plus en plus concurrentiel et challengeant.

Ainsi, 99% des promotions sont en activité (92% sont en poste et 7% sont en poursuite d’études).

L’Ecole Centrale Casablanca : Renommée et crédibilité, au-delà des frontières.

L’Ecole compte dans ses rangs des élèves ingénieurs de 12 nationalités, dont 33% sont des jeunes femmes et 30% proviennent d’Afrique Sub-Saharienne, tous exonérés de frais de scolarité à des degrés différents.

Les lauréats de l’ECC sont managers, entrepreneurs et leaders en devenir. Reliés et animés par un fort sentiment d’appartenance à la communauté centralienne, ils construisent leur parcours professionnel tout en contribuant à la société civile par des expériences associatives riches et variées.

« Un hub africain multiculturel pour la formation initiale des sciences de l’ingénieur »

L’Ecole Centrale Casablanca (ECC) à l’ambition d’être « Best place to learn and act ». En 2015, elle a ouvert ses portes après la signature de l’Acte fondateur, présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de l’ex-Président de la République française, François Hollande.

La formation généraliste y est déployée selon une pédagogie innovante et responsabilisante impliquant les élèves dans leurs projets et favorisant l’éclosion de leur potentiel. Elle se ressource en particulier par des activités de recherche partenariale, notamment au sein du Groupe des Ecoles Centrale.

Ecole à caractère public, co-pilotée par une Fondation à but non lucratif, sous tutelle de l’Etat et présidée par le ministre de l’Industrie et du commerce marocain, elle ambitionne à devenir en 2025, un hub africain multiculturel pour la formation initiale des sciences de l’ingénieur, la formation continue et la recherche interdisciplinaire, qui attire et accueille les apprenants à haut potentiel du continent.

Ecole d’excellence et véritable catalyseur, l’ECC connecte, enrichit et propulse les apprenants dans leur carrière grâce à des compétences scientifiques, humaines et entrepreneuriales orientées vers la modélisation et la gestion des systèmes complexes, notamment dans les secteurs d’avenir tels que les data sciences, le digital et les nouvelles énergies. Ses diplômes sont reconnus par l’Etat marocain et l’Etat Français.

Centrée sur l’humain, l’ECC attire et fidélise les talents en mobilisant ses ressources autour d’une organisation agile, mutuellement inclusive et propice à la co-créativité, permettant à chacun de ses acteurs d’être valorisé, de s’épanouir et d’évoluer dans la dynamique du projet commun auquel ils sont fiers de contribuer. Elle vise en outre à fédérer les enseignants-chercheurs autour de thématiques prioritaires ou émergentes pour développer une activité de recherche originale et d’excellence et répondre aux enjeux de la société de demain.

Forte de son modèle de gouvernance, de son ancrage continental et de son ouverture sur le monde, l’ECC anime et contribue à plusieurs réseaux partenariaux d’organisations privées et publiques.

Une vision et un esprit d’excellence opéré depuis des années, sous l’œil novateur de sa Directrice, Mme Ghita Lahlou pour qui « L’ingénieur centralien se distingue par sa capacité à appréhender la complexité, l’innovation, la responsabilité sociétale, et la diversité culturelle. Une polyvalence de nature à nourrir sa performance dans la conduite de grands projets structurants, dont l’envergure et la complexité répondent à des enjeux de dimension mondiale ».

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Photos-ECC-1024x567.jpg.

L’ African Bachelor of Engineering, un nouveau programme post-bac.

L’ECC propose avec son partenaire l’Institut International d’Ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) et le soutien du Groupe Centrale, l’African Bachelor of Engineering, un cycle de Bachelor (Bac+4) autour des compétences centraliennes, une première en Afrique.

Le cycle offre des débouchés dans des fonctions de management opérationnel, répondant ainsi à un besoin clé en encadrement technique du tissu socio-économique africain, notamment dans les domaines de l’industrie, de la logistique, de l’agro-alimentaire et des nouvelles technologies.

L’African Bachelor of Engineering est particulièrement bien adapté pour répondre aux besoins et défis actuels et futurs des entreprises africaines. Les entreprises africaines devront pouvoir s’appuyer sur des cadres scientifiques et techniques capables d’appréhender la complexité des systèmes et des enjeux dans leur globalité, tout en étant capables de s’adapter aux changements et de les accompagner avec agilité.

Centrée sur le développement du potentiel de chaque étudiant, la formation, dispensée exclusivement en anglais, permet à l’étudiant de construire ses compétences autour de savoirs et savoir-faire dans de nombreux domaines de l’ingénierie ainsi que du savoir-être et du savoir-devenir pour en faire un acteur majeur du développement durable de l’Afrique, tout en lui ouvrant le champ des possibles concernant son projet de formation et sa carrière professionnelle.

L’African Bachelor of Engineering permet aux étudiants qui le souhaitent, de poursuivre leurs études pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur Centralien au Maroc ou en France. En effet, de nombreuses opportunités s’offrent à eux, notamment la possibilité de poursuivre les études en Master spécialisé ou en Parcours accéléré pour l’obtention du diplôme d’ingénieur centralien en 2 ans dans une école du Groupe Centrale (une fois diplômé). En fin de 3e année, les étudiants qui le souhaitent pourront passer un concours d’entrée en 1ère année dans une des écoles du Groupe Centrale.