Depuis longtemps déjà, les thèmes relatifs  à l’environnement, aux enjeux sociaux et de gouvernance sont au cœur du débat public. Le rôle de l’entreprise est bien défini dans ce domaine. Ainsi, l’entreprise est jugée sur son impact social et environnemental.

 Le Maroc s’est engagé dans la voie d’une économie ouverte et compétitive capable de générer une croissance durable et plus équitable. Cependant, les objectifs de croissance ne peuvent se concrétiser sans la mise en œuvre d’un agenda prenant en compte les enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) et la mise en place d’un cadre réglementaire propice à son développement, selon les termes de la Stratégie Nationale de Développement Durable en 2017.

Ce cadre est dans sa phase d’implémentation au Maroc notamment à travers les Directives de Bank Al Maghrib, pour ce qui est des Établissements financiers, la mise en place des reporting extra-financiers répondant au référentiel de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC), les financements destinés aux investissements de décarbonation afin de faire face aux évolutions réglementaires européennes, pour ce qui est notamment des entreprises exportatrices… 

« Le tissu économique marocain est en pleine mutation en cette période post covid. Les entreprises doivent saisir cette opportunité pour engager et accélérer leur transformation de manière durable. Les critères ESG, au-delà d’une vision de conformité réglementaire et d’analyse de risques, permettront aux entreprises d’assurer une meilleure performance environnementale, sociale et de gouvernance » explique Réda Loumany, Territory Managing Partner de PwC au Maroc.

Renewable energy plants, aerial view of solar panels.

Cependant, l’intégration de pratiques plus durables nécessitera davantage d’efforts combinés de la part des entreprises, du gouvernement et du secteur financier pour planifier et conduire des améliorations à long terme. Cela doit commencer aujourd’hui pour qu’il y ait l’impact nécessaire et des résultats durables pour les entreprises et l’économie marocaine.

Selon l’étude Global Investor ESG Survey 2021  de PwC, publiée en novembre 2021 et menée  auprès de 325 professionnels de l’investissement (pour la plupart des gestionnaires d’actifs sur 43 territoires, notamment en Europe, Moyen-Orient et Afrique), de plus en plus d’investisseurs s’interrogent actuellement sur la notion d’impact positif et négatif des entreprises, dans la mesure où cet impact se conjugue avec leur performance sur le long terme.  Près de 80 % des personnes interrogées considèrent les risques ESG comme un facteur important dans leurs évaluations d’investissement, et près de la moitié des investisseurs (49%) interrogés se disent prêts à céder leur participation dans les entreprises qui ne prennent pas suffisamment de mesures en faveur des questions ESG. 

« Les investissements orientés vers le Maroc et les pays en développement iront vers les projets sociaux et environnementaux et vers des entreprises engagées dans des véritables pratiques ESG » souligne Réda Loumany, Territory Managing Partner de PwC au Maroc.

Lancement de la plateforme ESG de PwC au Maroc, en réponse aux besoins environnementaux, économiques et réglementaires du marché marocain

Office building seen through glass roof, glass ceiling in public building, low angle below, Canada Tower, financial district in Canary Wharf, blue toned image, London, England, UK.

La plateforme ESG mise en place par PwC au Maroc, a pour vocation d’accompagner les nouveaux enjeux des entreprises au Maghreb et en particulier dans le Royaume . A travers cette plate-forme dédiée, PwC a déployé une approche transversale permettant d’adresser les priorités en matière d’ESG et ce en faisant les bons choix stratégiques pour positionner les entreprises dans un avenir durable ; en implémentant les aspects ESG dans les opérations quotidiennes ; en définissant et en mettant en œuvre les indicateurs non financiers adéquats afin de répondre aux intérêts des différentes parties prenantes.

«La dimension ESG est aujourd’hui pleinement intégrée dans nos offres de services et lignes de métiers afin de permettre aux entreprises d’assurer la meilleure performance environnementale, sociale et de gouvernance, être conformes aux évolutions réglementaires, notamment en termes de reportings

extra-financiers et tirer profit des opportunités de financements verts ». souligne Assia Benhida, Associée PwC au Maroc, Market & ESG Leader Maghreb.

Le lancement de cette plateforme s’est accompagné d’un vaste programme mondial de montée en compétences des collaborateurs de PwC sur les sujets du développement durable, et qui a bien sûr couvert l’ensemble des collaborateurs au Maghreb.     

« Notre rôle chez PwC au Maroc est d’inscrire le sujet des ESG à l’ordre du jour des priorités des dirigeants marocains et d’anticiper les évolutions socio-économiques et réglementaires pour mieux soutenir les entreprises. L’engagement et l’implication de nos collaborateurs dans cette mission est au cœur de nos priorités » conclut Assia Benhida.