AccueilActualités du Maroc et du MondeLes Lions de l’Atlas, sortis glorieusement de la 8e de finale

Les Lions de l’Atlas, sortis glorieusement de la 8e de finale

Notre équipe a bel et bien joué, hier, mardi 30 janvier, au stade Laurent-Pokou de San Pédro, pour montrer qu’elle est nettement supérieure et mérite d’être considérée favorite dans cette compétition de la CAN 2023, organisée en Côte d’Ivoire. Si l’équipe du Maroc a multiplié les efforts et a corrigé ses fautes commises lors des matchs précédents, du premier tour, il n’en demeure pas moins qu’elle lui manque des buteurs efficaces, solides, intelligents et courageux. Une belle équipe sans buteurs talentueux !

Pour cette raison et d’autres qui ne relèvent pas des joueurs, que les Marocains ont échoué dans cette compétition contre l’Afrique du Sud, en huitièmes de finale, par deux buts à zéro (2-0). Cette équipe de l’Afrique du Sud a joué avec vigilance et avec économie d’énergie. Seules quelques contre-attaques ont été traduites en deux buts précieux pour les Bafana Bafana. L’entraîneur de l’équipe de l’Afrique du Sud, Hugo Broos, a trouvé des solutions lors de la mi-temps, en creusant un couloir dans le côté droit de l’équipe marocaine, alors qu’Achrafe Hakimi est en perpétuel déplacement vers le carré de l’adversaire en laissant derrière lui Romain Saïss et Soufyan Amrabat qui n’étaient pas en bonne forme.

Pour les autres raisons qui ne relèvent pas des joueurs, il s’agit de mentionner que cette équipe n’est pas chanceuse, puisque les deux grands joueurs ayant la qualité technique et la force physique de déstabiliser complètement l’adversaire, étaient blessés au point qu’ils ne pouvaient pas participer à ce match en huitièmes de finale.

En outre, l’arbitre était pour quelque chose, puisqu’il a accordé un penalty à notre équipe, difficilement et sous les réclamations des joueurs marocains, en revenant au VAR. Malheureusement, Hakimi a précipitamment raté ce penalty.

Ce but de Noussair Mazraoui a été refusé pour une position de hors-jeu contestable à la 32è minute que l’arbitre de la rencontre, le Soudanais Ismail Mahmoud avait sifflé sans même faire recours au VAR.

Le paradoxe, c’est que l’équipe les Bafana Bafana était complètement dominée par les lions de l’Atlas, mais « the things goes the other way of our will ». Ainsi, les Sud-Africains avaient pris l’avantage en marquant leur premier but par Evidence Magkopa à la 57e minute et leur second but par Teboho Mokoena à la 95e minute.

Pour ces raisons et d’autres que l’équipe marocaine, les lions de l’Atlas, ont quitté cette édition de 2024, en huitièmes de finale, laissant derrière elle un vide en termes d’ambiance et de cohabitation ayant été installées par nos joyeux spectateurs marocains, venus du monde entier.

En amont et en aval, il faut faire très attention aux combinaisons, maquignonnage et aux intrigues pratiqués dans le football africain. C’est vrai que nous nous sommes présents en Afrique qu’à partir de 2017, en termes de politique. Mais un bel avenir se projette en faveur du Maroc dans les années à venir en Afrique, à travers la protection et la défense de ses droits dans tous les domaines y compris le football.

Meryem KORCH
Meryem KORCHhttps://www.innovantmagazine.ma
Journaliste Innovant Magazine

DOIT LIRE