Accueil actualités L’export : un accroissement de +5.310MDH

L’export : un accroissement de +5.310MDH

5 min lu
0
0
12

Les échanges commerciaux au titre des biens enregistrent à fin juillet 2019 un accroissement des importations (+10.376MDH) plus important que celui des exportations (+5.310MDH), ce qui se traduit par une hausse du déficit commercial de 4,3% ou 5.066MDH, indique l’office des changes.

Ainsi le taux de couverture s’établit à 57,8% au lieu de 58,1% un an auparavant. La hausse des importations de biens est imputable principalement à l’accroissement des importations de biens d’équipement (+6.099), des produits finis de consommation (+3.151MDH) et des achats de demi produits (+2.990MDH).

En revanche les importations des produits énergétiques, de produits bruts et de produits alimentaires accusent une baisse respectivement de 959MDH, 570MDH et 445MDH.

Les importations de biens d’équipement enregistrent un accroissement de 8,8% ou +6.099MDH par rapport à fin juillet 2018 : 75.236MDH contre 69.137MDH, ce qui représente 58,8% de la hausse totale des importations.

Les importations de demi-produits augmentent également : 62.394MDH contre 59.404MDH un an auparavant, soit +5% ou +2.990MDH.

Quant aux importations de produits finis de consommation, elles enregistrent une augmentation de 5% ou +3.151MDH.

En revanche, la facture énergétique atteint 45.038MDH contre 45.997MDH une année auparavant, en baisse de 2,1% ou -959MDH. Sa part dans le total des importations se situe à 15,5% contre 16,4% un an auparavant. Les approvisionnements en gasoil et fuel-oil s’établissent à 22.532MDH contre 22.888MDH à fin juillet 2018 (-356MDH).

Cette évolution est due essentiellement à la baisse des quantités importées (3.963mT contre 4.086mT, soit -3%). Malgré, la hausse des prix de 1,5% (5.685 DH/T à fin juillet 2019 contre 5.602 DH/T un an auparavant).

La dynamique des exportations du secteur automobile à fin juillet 2019 résulte essentiellement de la progression des ventes du câblage (18.604MDH au lieu de 17.523MDH une année auparavant, soit +6,2% ou +1.081MDH) et dans une moindre mesure de l’intérieur véhicules et sièges (2.672MDH contre 2.546MDH, soit +4,9% ou +126MDH).

La part de ce secteur dans le total des exportations s’élève, ainsi, à 26,3% contre 26,7% un an auparavant. Ainsi, l’Ecosystème de la construction automobile représente la part la plus importante : 44,8% à fin juillet 2019 en baisse de 3 points par rapport à juillet 2018, suivi du câblage avec 42%.

La hausse des exportations des phosphates et dérivés à fin juillet 2019 provient de la progression des ventes d’acide phosphorique (+1.696MDH), atténuée toutefois par la baisse des ventes des phosphates et des engrais naturels et chimiques. La part de ce secteur dans le total des exportations se stabilise à 17,8% (17,9 % à fin juillet 2018).

Au titre des sept premiers mois de 2019, les exportations s’établissent à 168.294MDH contre 162.984MDH pour la même période de 2018.

Cette hausse fait suite à l’accroissement des exportations des secteurs suivants :

Agriculture et agro-alimentaire :§ 38.066MDH contre 35.730MDH, soit +6,5% ou +2.336MDH ;

Aéronautique : 9.255MDH contre§ 8.297MDH, soit +11,5% ou +958MDH ;

Automobile : 44.311MDH contre§ 43.448MDH, soit +2% ou +863MDH ;

Phosphates et dérivés : 29.998MDH au§ lieu de 29.136MDH, soit +3% ou +862MDH.

En revanche, les ventes du secteur du textile et cuir, du secteur « autres extractions minières » et celles du secteur électronique enregistrent une baisse respectivement de -297MDH, -235MDH et -60MDH.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

La nouvelle gare ferroviaire de Kenitra remporte le Prix Mondial d’Architecture et de Design (Prix Versailles)

La nouvelle gare ferroviaire de Kenitra a remporté le Prix Mondial d’Architecture et de De…