En ce qui concerne l’Indice de performance du changement climatique de 2022, le classement, qui a concerné 60 pays et l’Union européenne, place le Royaume au cinquième rang en se basant sur une grille de 14 indicateurs dans quatre catégories, à savoir les émissions de gaz à effet de serre, les énergies renouvelables, l’utilisation de l’énergie et la politique climatique.

Dans ce classement dévoilé à l’occasion de la COP 26 à Glasgow, le Royaume se positionne derrière le Danemark, la Suède, la Norvège et le Royaume-Uni avec un score de performance générale de 71,64.

Etant donné que les trois premiers rangs sont restés inoccupés, puisqu’aucun pays n’a pu mettre en place un dispositif de lutte contre le réchauffement climatique qui soit assez performant, alors au lieu d’être placé à la huitième position, le Maroc se positionne à la cinquième place.

Le Maroc s’est également distingué en matière d’efficacité énergétique en se classant à la sixième place avec un score de 15,7, alors que ses efforts pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre l’on placé au neuvième rang avec un score de 30,7.

Mais pour ce qui est des énergies renouvelables, le pays affiche une performance moyenne en occupant la 27e position avec un score de 8,1.

À noter que l’Indice de performance du changement climatique, qui porte sur 60 pays et l’Union européenne, est établi par plus de 350 experts du climat et de l’énergie, relevant de trois organisations non gouvernementales, à savoir «Germanwatch», «NewClimate Institute» et le «Réseau d’action contre le climat».