Accueil edito L’innovation dans la gestion de l’eau est aujourd’hui de mise

L’innovation dans la gestion de l’eau est aujourd’hui de mise

5 min lu
0
0
43

Ils seront 9 milliards d’individus sur cette planète ayant besoin de l’eau potable, en 2050.
Alors, face à l’accroissement de la population mondiale, au stress hydrique dans les régions et à la diversification des besoins (domestique, agriculture, industrie …), des volumes d’eau traitée de plus en plus importants devront être mis à la disposition des consommateurs.
Plus de la moitié de la population mondiale pourrait éventuellement ne pas pouvoir accéder à l’eau potable.
Face à cette situation périlleuse, l’innovation dans la gestion de l’eau s’impose pour une meilleure administration de cette denrée vitale à la vie, que ce soit dans le milieu urbain ou dans le milieu rural.
Eu égard aux difficultés actuelles et futures d’accès à l’eau, il est décrété aujourd’hui une gestion innovante et un traitement adéquat des ressources en eau.
L’innovation adoptée dans la gestion de l’eau consiste à développer des procédés optimisés d’élimination des polluants, des bactéries et des virus.
Vu le rejet d’eaux usées non épurées de certains centres urbains et le non raccordement de certains quartiers au réseau d’assainissement, des problèmes accrus de pollution des eaux dont notamment la baisse allant jusqu’à la disparition de l’oxygène dissous ont été repérés dans certains tronçons des oueds. Parmi ceux-ci, oued Sebou en aval de Fès, Oued Inaouen en aval de Taza, Martil en aval de Tétouan, oued R’dom depuis Meknès jusqu’à l’aval de Sidi Kacem, et oued Oum Er Rbia en aval de Kasbat Tadla.
Si le secteur industriel au Maroc a des répercussions et des retombées positives sur le plan socio-économique, il n’en demeure pas moins que, lui aussi, génère des impacts négatifs se traduisant par l’usage non rationnel de l’eau et par la pollution du milieu des utilisateurs.
Dans ce contexte, une commission ministérielle chargée de l’eau est maintenant instaurée et présidée par le chef du gouvernement, Mr Sâad Eddine El Othmani, conformément aux hautes instructions royales.
Cette commission ministérielle a donné naissance à une commission technique chargée d’élaborer, dans les plus brefs délais, un plan d’urgence qui énumère les cas de déficit en eau et qui propose des solutions innovantes pour accélérer les investissements en matière d’eau potable et d’eau d’irrigation.
C’est dans ce sens, qu’il va falloir assurer la promotion des innovations en technologies de l’eau, afin de produire des solutions de pointe, novatrices et rentables pour la gestion de l’eau potable et pour des stations de traitement des eaux usées et des eaux pluviales dans les collectivités urbaines et rurales.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  edito

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

HANNOVER MESSE 2020 (du 20 au 24 avril) : L’Industrial Pioneers Summit prépare sa deuxième édition

Fort du succès rencontré dès sa première édition, en avril dernier, l’Industrial Pioneers …