L’Institut Africain de la Nutrition des Plantes (APNI) et l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) ont signé un mémorandum d’entente procédant au lancement du projet Olive-FertiClim visant à améliorer l’efficience de l’utilisation de l’eau et des éléments nutritifs pour la résilience des systèmes oléicoles marocains aux changements climatiques.

Le projet, coordonné par l’INRA Marrakech et l’INRA Meknès, fait partie des quatre projets retenus sur une centaine de candidatures reçues à travers l’Afrique dans le cadre de l’appel à projet du Fond Africain de Recherche sur la Nutrition des Plantes (APNRF).

Au Maroc, l’olivier est un arbre fruitier d’une grande importance au plan socio-économique et environnemental. Il est cultivé sur une superficie de plus d’un million d’hectares. Malgré sa grande importance, l’oléiculture marocaine donne de faibles rendements et demeure exposée à des contraintes majeures comme le changement climatique et la gestion inappropriée de la fertilité des sols. Cependant, dans les conditions locales, des stratégies de gestion à l’interface de l’utilisation de l’eau et la nutrition minérale de l’oliver restent faiblement explorées. 

Ce projet est conçu pour relever ces défis pour une oléiculture durable et compétitive. S’inscrivant dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole nationale « Génération Green 2020-2030« , le projet d’amélioration de l’efficience de l’utilisation de l’eau et des éléments nutritifs pour la résilience des systèmes oléicoles marocains aux changements climatiques vise à créer de nouvelles perspectives pour permettre la mise à l’échelle de la gestion améliorée de la fertilité des sols en créant une synergie autour des priorités de la recherche en nutrition des plantes menée par l’APNI en collaboration avec les acteurs du système national de la recherche agricole au Maroc en particulier et en Afrique en général.  Les stratégies innovantes de gestion des oliveraies basées sur des ressources génétiques dotées d’une grande élasticité au stress hydrique et des opportunités commerciales y afférentes pour les différentes parties prenantes locales de la chaine de valeur permettront d’atténuer la vulnérabilité des agriculteurs aux changement climatiques au Maroc et dans le grand bassin méditerranéen.   

Le projet sera une plateforme de référence pour les projets oléicoles nord-africains.

A propos de l’APNI :

L’Institut Africain de la Nutrition des Plantes (APNI) est une organisation de recherche et développement à but non lucratif fondée en 2019 et basée à Benguérir, au Maroc. Notre mission est d’améliorer la nutrition des plantes pour une Afrique résiliente et en sécurité alimentaire.