Accueil actualités PIB du Maroc: Une augmentation de 2,5%

PIB du Maroc: Une augmentation de 2,5%

4 min lu
0
0
9

La valeur ajoutée du secteur primaire en volume, corrigée des variations saisonnières, a enregistré une baisse de 2,2% en volume au cours du deuxième trimestre de l’année 2019, au lieu d’une hausse de 2,8% réalisée durant la même période en 2018. Cette évolution s’explique par la baisse de 2,8% de l’activité de l’agriculture au lieu d’une hausse de 4,5% une année auparavant et par une augmentation de celle de la pêche de 5,1% au lieu d’une baisse de 16,3%.

La valeur ajoutée du  secteur secondaire, en revanche, a réalisé une augmentation de 3,6% au lieu de 2% durant le deuxième trimestre de l’année précédente. Ceci a été le résultat de l’amélioration des valeurs ajoutées:

  • de l’électricité et eau de 20,9% au lieu de 2,1%;
  • du bâtiment et travaux publics de 1,2% au lieu de 0,6% ;
  • des industries de transformation de 2,5% au lieu de 2,9%;

et de la baisse de celle de l’industrie d’extraction de 1,2% au lieu d’une baisse de 1% ;

La valeur ajoutée du secteur tertiaire, de son côté,  a marqué une augmentation de 3% au lieu de 2,6% le même trimestre de l’année 2018, marquée par une amélioration des activités:

  • des services rendus par l’Administration Publique générale et la sécurité sociale, avec 3,6% au lieu de 2,4%;
  • du commerce avec 3,3% au lieu de 1,2%;
  • des services financiers et assurances, avec 2,9 % au lieu de 1,4%;
  • des services de l’éducation, de la santé et de l’action sociale, avec 0,6% au lieu d’une baisse de 0,6%.

Et ce, malgré le ralentissement de la croissance des activités:

  • des hôtels et restaurants, à 4,7% au lieu de 6%;
  • des services rendus aux ménages et aux entreprises, à 4% au lieu de 4,3%;
  • du transport, à 2,9% au lieu de 5,7% ;
  • des postes et télécommunications, à 1,5% au lieu de 3,3%.

Au total, la valeur ajoutée des activités non agricoles a connu, ainsi, une hausse de 3,3% au lieu de 2,1% le deuxième trimestre de l’année 2018.

Dans ces conditions, avec le net ralentissement de l’accroissement des impôts sur les produits nets des subventions à 2,5% au lieu de 4,3%, le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume s’est accru de 2,5% durant le deuxième trimestre 2019 au lieu de 2,6% une année auparavant.

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

INTERVIEW: Docteur Mustapha Aziz, PDG du Groupe Satrammarine

Le Groupe Satrammarine: sur la voie de la réviviscence Le Groupe Satrammarine a vécu des m…