Accueil Dossier Industrie Production automobile au Maroc : désormais leader en Afrique

Production automobile au Maroc : désormais leader en Afrique

26

Selon une étude du Policy Center for the New South, réalisée par Henri-Louis Védie et intitulée “L’automobile: une filière marocaine stratégique, leader du secteur en Afrique”, la production automobile au Maroc à l’horizon 2025-2030 est estimée entre 700.000 et 1.000.000 d’unités, sous différentes marques.

Le chercheur en sciences économiques de l’Université Paris Dauphine, Henri-Louis Vedie, explique dans ladite étude que la filière est désormais leader en Afrique, «devant celle qui en fut longtemps le numéro 1 : l’Afrique du Sud», précisant que tout le continent africain apparaît aujourd’hui avoir un fort potentiel de développement de la filière, compte tenu de son retard accumulé au cours des dernières décennies et de son évolution démographique, avec une population qui devrait doubler d’ici 2050. 

« Filière stratégique du développement industriel du Royaume, l’industrie automobile est celle qui y a créé le plus d’emplois, avec un taux de couverture de ses échanges extérieurs de plus de 70 %. C’est aussi un secteur tourné à 90 % vers l’exportation, dont 80 % à destination de l’Europe, avec une valeur ajoutée locale en constante augmentation » peut-on lire dans l’étude

L’étude précise que le taux de couverture des échanges extérieurs atteint plus de 70 %, en 2018, avec des IDE qui se diversifient et dont la valeur ajoutée locale augmente de façon quasi exponentielle depuis 2011

Avec l’implantation de Renault Melloussa, la part des assemblages et constructions automobiles va augmenter de façon significative, passant de 12%, en 2011, à 47 %, en 2018. Ce changement opéré dans la structure des exportations a permis d’atteindre, en 2018, un taux de couverture des échanges de biens automobiles de toute nature de 72 %.

L’étude estime que la venue de PSA à Kénitra devrait encore les améliorer, atteignant, en 2023, les 100 %.

La mise en service d’une usine Peugeot à Kénitra, en juin 2019, a contribué à augmenter la capacité de production du pays de 100.000 véhicules en 2020 et de 100.000 véhicules supplémentaires, à l’horizon 2023.

《Le Maroc disposera toujours d’une main-d’œuvre qualifiée, s’appuyant, dans la filière automobile, sur des compétences techniques et technologiques de pointe», souligne l’auteur de l’étude. Son positionnement géographique sera toujours celui de plaque tournante d’un accès à un double marché, celui à destination de l’Europe et celui à destination de l’Afrique. 

Voir plus d'articles
Charger plus  Innovant
Charger plus  Dossier Industrie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

M. Boudra appelle à l’amendement de la loi organique relative aux communes

Le président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC), Moh…