Hakkou Rachid Professeur à l’université Cadi Ayad primé

Rachid Hakkou Professeur l’Université Cadi Ayyad (UCA) et Professeur Affilié à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) primé par le Prix David Hopper 2020 pour le leadership en matière de recherche pour le développement (CRDI-Canada).

Hakkou Rachid, Professeur l’Université Cadi Ayyad (UCA) et Professeur Affilié à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), et Mme Teresa Mosquera-Vasquez Professeur à l’Universidad Nacional de Colombia ont été sélectionnés, parmi 33 candidats, pour être les 2 lauréats du Prix David Hopper pour le leadership en matière de recherche pour le développement (CRDI-Canada).

Ce prix est offert par le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI, Canada) à des chercheurs remarquables de pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire qui ont déjà reçu ou reçoivent actuellement l’appui du CRDI. Ce prix est institué au moment où le CRDI célèbre son 50e anniversaire en 2020 et décerné en mémoire de son premier président pour des réalisations remarquables dans le domaine du développement international.

La thématique de recherche pour laquelle le Prof. Rachid Hakkou a été primé porte sur la valorisation des rejets miniers et les méthodes de restauration des sites miniers. Depuis 2009, il est responsable à l’UCA du projet : Chaire de Recherche CRDI en «gestion et stabilisation des rejets industriels et miniers». Il s’agit d’un projet en collaboration avec l’Université du Québec en Abitibi Témiscamingue (UQAT).

Mr. Hakkou a publié plus de 60 articles dans des revues internationales. Il a également présidé 3 congrès internationaux sur la gestion des rejets miniers et l’après-mine. En reconnaissance de ses travaux de calibre mondial, il a reçu en 2015 le prix Hassan II pour l’environnement dans la catégorie « recherche scientifique et technique ». L’obtention du Prix David Hopper sera pour lui une source additionnelle de motivation.

Dans l’article Minerals 2018, 8, 284; doi:10.3390/min8070284 “Mining Waste and its Sustainable Management: Advances in WorldwideResearch”, Mr. Hakkou est considéré parmi le TOP 10 des chercheurs les plus actifs au monde dans le domaine de la gestion des déchets miniers.

La chaire CRDI a permis d’avoir des retombées positives sur les conditions de travail pour les étudiants. Le laboratoire qui a été créé grâce aux fonds du projet CRDI a renforcé les études des sciences de l’environnement minier à l’Université Cadi Ayyad et a stimulé davantage l’intérêt des étudiants pour cette thématique. R. Hakkou a supervisé plus de 25 masters (dont 6 proviennent de l’Afrique de l’Ouest) et plus d’une dizaine de thèses de doctorats (12 soutenue et 5 sont en cours). Ces lauréats ont facilement intégré le marché de travail. Ils sont actuellement très actifs soit dans le domaine de la recherche, de l’enseignement ou encore en industrie.

L’équipe de recherche dirigée par Prof. Hakkou a développé, aussi bien à l’échelle du laboratoire que sur le terrain, des méthodes de restauration rentables adaptées aux conditions climatiques semi-arides afin de gérer et de stabiliser les déchets miniers nocifs. Des activités de recherche, de caractérisation environnementale et de réhabilitation ont été menées dans une dizaine de sites miniers du Maroc. En outre, Pr. Hakkou et ses collaborateurs ont démontré qu’il est possible de valoriser certains rejets miniers, stables chimiquement, comme matière première secondaire dans le domaine des matériaux de construction. Les différents matériaux (Briques, mortier, béton,…) obtenus à partir des rejets miniers stables chimiquement (stériles de charbon, stériles des mines de phosphates,…) respectent les normes internationales concernant les propriétés mécaniques et de résistance, ainsi que la performance environnementale.

L’ensemble des travaux sont considérés par l’industrie minière et les pairs scientifiques comme des travaux innovants puisqu’ils comportent un grand potentiel de développement. Actuellement, ces travaux sont en cours de développement au sein du programme Environnement Minier et Économie Circulaire (EMEC) à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

Par ailleurs, durant 2016-2018, Prof. Hakkou a participé à l’élaboration au Maroc du Plan National de lutte contre la pollution minière qui a été commandité par le Ministère Délégué auprès du Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, chargé de l’Eau. Ce projet de plan trace la voie dans laquelle l’activité minière du Maroc avec toutes ses composantes devrait s’engager au cours des prochaines années.