Plus de 14 millions et 230 mille arrivées aux postes frontières, environ 28 millions de nuitées et des recettes estimées à 105 milliards de dirhams en 2023 : des chiffres encourageants pour le secteur du tourisme !

A fin 2023, les prévisions indiquent une croissance de 10% du nombre total d’arrivées aux postes frontières, ce qui équivaut à une augmentation notable de 1 million et 300 mille visiteurs par rapport à l’année 2019. Une analyse approfondie de cette augmentation, révèle que sur ce total, 1 231 000 d’arrivées additionnelles proviennent des Marocains résidant à l’étranger, marquant ainsi une progression de 21%. En revanche, la croissance des touristes internationaux sera très faible, avec environ 70 000 visiteurs supplémentaires, soit une augmentation de moins de 1%.

En parallèle, le volume des nuitées connaîtra une croissance de 10%, passant de 25 millions 243 mille à environ 27 millions et 800 mille. La contribution du tourisme intérieur à cette augmentation sera d’environ 20%, tandis que le tourisme international contribuera à hauteur de 4%. En termes de revenus en devises, une croissance de 15% par rapport à 2022 et de 33% par rapport à 2019 est attendue, atteignant ainsi un total de 105 milliards de dirhams en 2023.

La région de Marrakech, en tant que première destination touristique du Maroc, continuera de jouer un rôle prépondérant, avec un volume de nuitées dépassant les 9 millions, représentant un tiers du total national. Dans la région Marrakech-Safi, le nombre total de nuitées approchera les 11 millions, soit 40% du total national.

Marrakech confirmera ainsi son leadership par rapport à Agadir, qui va clôturer l’année avec environ 5,6 millions de nuitées (5,8 millions pour l’ensemble de la région Souss-Massa). Cela signifie qu’une année d’activité touristique dans la région Marrakech-Safi surpassera largement une année et demi d’activité touristique dans la région Souss-Massa. 

D’un autre coté, une année d’activité touristique dans la région Marrakech-Safi dépassera l’activité touristique dans la région Draa-Tafilalet sur une période de 27 ans.

Il est également à noter que, malgré une baisse de 17% des nuitées en septembre 2023 à Marrakech en raison du séisme d’Al Haouz, ou le volume des nuitées s’est contracté à 590 milles nuitées (le mois le plus faible de l’année), ce volume équivaudra à un an et demi d’activité touristique pour toute la région Draa-Tafilalet.

Ce constat alarmant doit interpeller les responsables au niveau central et surtout les responsables de la Région Draa-Tafilalet afin de fournir plus d’efforts pour corriger ces disparités.

Zoubir BOUHOUTE, Expert en Tourisme