Le Royaume du Maroc condamne dans les termes les plus forts les agissements d’un extrémiste qui a déchiré un exemplaire du Saint-Coran à La Haye, aux Pays-Bas, a affirmé mercredi le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Le Royaume dénonce ce nouvel acte provoquant qui heurte les symboles sacrés et les sentiments de plus d’un milliard de musulmans.

Tout en rappelant les valeurs de tolérance et de coexistence et le respect des symboles sacrés, le Royaume du Maroc souligne la nécessité d’appliquer la loi et d’agir avec fermeté pour prévenir toute atteinte aux religions et aux sentiments de leurs adeptes.

Cet acte explique que l’extrémiste a été transpercé, bouleversé, déstabilisé et déboussolé par les messages divins que contient le coran. Ce livre sacré constitue une référence juridique pour l’organisation des rapports humaines tout en instaurant des lois qui freinent les tendances excessives naturelles qui peuvent dominer les tendances morales dont le coran est le fondateur.

Une fois la tendance naturelle domine la tendance morale dans l’esprit de l’être humain, alors celui-ci se déstabilise et perd la notion de la communauté, qu’elle soit musulmane, chrétienne ou juive.

Et c’est ce qui est arrivé à cet extrémiste néerlandais qui prône la débauche.