Une importante délégation d’investisseurs britanniques en prospection à Dakhla et des projets d’investissements en perspective pour un montant dépassant 100 Milliards de Dollars US, avec la création de plus de 5000 emplois dans les provinces du Sud au Sahara Marocain.

Dans le cadre du renforcement du partenariat économique entre le Royaume Uni et le Maroc, une importante délégation composée d’une vingtaine d’investisseurs Britanniques de différents secteurs (Énergie verte, Tech, Immobilier, Tourisme…) s’est rendue du 18 au 19 juillet 2023, à Dakhla pour la prospection des opportunités d’investissement dans la région de Dakhla-Oued Eddahab.

Cette visite fait suite à la réunion qui s’est tenue à L’ambassade du Maroc à Londres la semaine dernière, en présence notamment de M.Mark SPENCER, Ministre d’état chargé de l’alimentation, de l’agriculture et de la Pêche du Gouvernement Britanique, de Monsieur Hakim Hajoui Ambassadeur du Maroc au Royaume uni et de M. Chakib ALJ, président de la Confédération Générale des Entreprises du MAROC .

Sous la présidence de M. Brannan TEMPEST, PDG du Groupe Oblin, et de  M. Kevin Fisher  PDG d’Oblin CEA soutenu par Steven Walker et David Smith pour la gestion de projet, la visite de la délégation britannique a pour but de recueillir des informations sur les principaux projets stratégiques dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, en particulier ceux inscrits dans le nouveau modèle de développement des provinces du Sud. Elle vise également à mettre en valeur l’élan de développement et les progrès de la région à tous les niveaux, en tant que « Perle du Sud ».

la Délégation Britannique a démarré sa visite par une rencontre avec Monsieur le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, au cours de laquelle l’accent a été mis sur le développement que connait la région dans différents domaines dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud qui a nécessité un investissement de 77 Milliards de Dirham (7,7 Milliard de Dollars US)

La délégation Britannique a tenu ensuite, une réunion avec le président du Conseil régional de Dakhla Oued eddahab, Yanja El khatat, durant laquelle, il a exposé  les avancées majeures réalisées dans la région grâce aux projets inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud  ainsi que  l’adoption par le Conseil Régional de Dakhla-Oued Eddahab d’un  programme de développement régional ambitieux couvrant la période 2022-2027 , pour un budget  total de  4,36 Milliards de dirhams (436 Million de Dollars US)

Dans ce sillage, les membres de la délégation ont suivi un exposé présenté par le directeur général du Centre régional d’investissement (CRI), Mounir Houari, dans lequel il a détaillé, chiffres à l’appui, les principaux secteurs productifs de la région (Pêche maritime, l’agriculture, tourisme, énergies renouvelables, l’énergie renouvelable aux molécules transportables vertes, telles que l’hydrogène vert et l’ammoniac vert).

Dans une déclaration à la presse, le Président-Directeur-Général du Groupe Oblin, le fondateur et visionnaire du projet  Oblin Green M.Brannan Tempest, a indiqué que cette visite a permis à la délégation Britannique de prendre connaissance des potentialités d’investissement et des secteurs productifs dans la région de Dakhla-Oued Eddahab.

Par la suite, les membres de la délégation se sont rendus a l’une des unites industrielles locales spécialisées dans la conservation des poissons pélagiques (sardines, thons, etc), avant de se render au  complexe d’artisanat ainsi qu’a une cooperation de couscous.

Au cours de leur séjour à Dakhla qui se poursuivra jusqu’à Mercredi, les investisseurs Britanniques vont effectuer une visite sur le terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement du chantier de construction du port Atlantique de Dakhla.

En 2022, et suite à l’adoption de l’accord d’association Maroc-Royaume Uni, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 3 milliards de Livres sterling, soit une hausse de 49,8% par rapport à l’année précédente.

A noter que M. Brannan TEMPEST le chef de la délégation Britannique, est le fondateur des deux projets géants d’Oblin Green dans les provinces du sud du Sahara marocain, à savoir Dakhla et Laâyoune, pour un investissemnt de 100 Milliards de Dollar et qui seront réalisés par Oblin CEA qui est une entreprise de premier plan spécialisée dans l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction (EPC) de systèmes solaires photovoltaïques et d’éoliennes, avec la possibilité d’étendre la production d’énergie renouvelable à grande échelle. Celle-ci serait utilisée pour fabriquer de l’hydrogène vert et de l’ammoniac liquide vert, en utilisant la disponibilité des matières premières et en augmentant l’accès aux emplois locaux et au bien-être général.

Ce choix s’explique, d’apres les initiateurs des projets, par la vision à long terme du Maroc en matière de capacités de production d’énergie verte substantielles et d’infrastructures modernes impressionnantes. Le Maroc dispose de toutes les conditions pour devenir la première économie industrielle mondiale entièrement alimentée par des énergies vertes et renouvelables, un leader dans la production de technologies solaires et éoliennes et une plaque tournante mondiale pour la production et l’exportation d’hydrogène vert et ammoniac vert liquide.

Le projet compte employer une main-d’œuvre estimé a 5000 emplois dont 85% seront Marocains, et un grand nombre de nouveaux étudiants en énergie renouvelable integreront les nouvelles installations universitaires de Dakhla pour des cours de 3 à 6 mois.

En 2022, et suite à l’adoption de l’accord d’association Maroc-Royaume Uni, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 3 milliards de Livres sterling, soit une hausse de 49,8% par rapport à l’année précédente.

A noter que M. Brannan TEMPEST le chef de la délégation Britannique, est le fondateur des deux projets géants d’Oblin Green dans les provinces du sud du Sahara marocain, à savoir Dakhla et Laâyoune, pour un investissemnt de 100 Milliards de Dollar et qui seront réalisés par Oblin CEA qui est une entreprise de premier plan spécialisée dans l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction (EPC) de systèmes solaires photovoltaïques et d’éoliennes, avec la possibilité d’étendre la production d’énergie renouvelable à grande échelle. Celle-ci serait utilisée pour fabriquer de l’hydrogène vert et de l’ammoniac liquide vert, en utilisant la disponibilité des matières premières et en augmentant l’accès aux emplois locaux et au bien-être général.

Ce choix s’explique, d’apres les initiateurs des projets, par la vision à long terme du Maroc en matière de capacités de production d’énergie verte substantielles et d’infrastructures modernes impressionnantes. Le Maroc dispose de toutes les conditions pour devenir la première économie industrielle mondiale entièrement alimentée par des énergies vertes et renouvelables, un leader dans la production de technologies solaires et éoliennes et une plaque tournante mondiale pour la production et l’exportation d’hydrogène vert et ammoniac vert liquide.

Le projet compte employer une main-d’œuvre estimé a 5000 emplois dont 85% seront Marocains, et un grand nombre de nouveaux étudiants en énergie renouvelable integreront les nouvelles installations universitaires de Dakhla pour des cours de 3 à 6 mois.

Nizar BOUHOUTE