La sixième session de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement (UNEA-6) s’est tenue du 26 février au 1er mars 2024 au siège du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) à Nairobi, au Kenya.

L’objectif de l’UNEA est de rétablir une relation harmonieuse entre les êtres humains et la nature, à travers l’amélioration des conditions de vie des personnes les plus vulnérables de la planète.

Ainsi, les gouvernements mondiaux, les groupes de la société civile, la communauté scientifique et le secteur privé sont appelés à façonner la politique mondiale de l’environnement, en s’appuyant sur une science solide, une volonté politique et un engagement avec la société. D’où la mise en place de l’instance « Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement (ANUE6) ». Cette Assemblée est aujourd’hui à sa 6ème session, à Nairobi.

Alors, sous la présidence de Mme Leila Benali, Ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable, représentant le Royaume du Maroc, la 6ème Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement (ANUE6) a enregistré une participation sans précédent avec plus de 5 500 délégués représentant 190 États membres, des organisations de la société civile, des communautés scientifiques, des entreprises privées et des institutions financières.

Cette 6ème assemblée s’est distinguée par une présence remarquable de 12 Chefs d’État et de Gouvernement, dont la gracieuse présence du Dr. William Ruto, Président du Kenya, pays hôte, ainsi que la participation de hauts responsables d’organismes onusiens et internationaux, notamment M. Dennis Francis, Président de l’Assemblée Générale des Nations Unies (AGNU), Mme Paula Narváez Ojeda, Présidente du Conseil économique et social (ECOSOC), et Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Il y a lieu de signaler la présence aussi, au Segment de Haut Niveau, de 150 Ministres chargés de l’Environnement et du Développement Durable. Il faut dire que l’ANUE6 a enregistré la plus grande participation de l’histoire en réunissant des Ministres Africains chargés de l’Environnement et du Développement Durable des Assemblées des Nations Unies pour l’Environnement.

Il est à noter aussi qu’au cours de cette assemblée, 15 résolutions ont été adoptées, constituant une feuille de route pour dynamiser le multilatéralisme environnemental et relever les défis à venir.

La gouvernance environnementale globale, la promotion de politiques durables pour l’eau face au changement climatique et à la pollution, la gestion durable des minéraux et des métaux, le renforcement de la surveillance et la prévention de la pollution de l’air, la lutte contre la désertification et la dégradation des terres, ainsi que la conservation des mers et des océans, tels sont les thèmes qui ont été abordés par ces résolutions.

Une Journée dédiée aux Accords Environnementaux Multilatéraux (MEAs Day) a été organisée pour la 1ère fois, lors de l’ANUE-6, dans l’objectif de promouvoir la synergie et renforcer la collaboration entre ces accords, l’ANUE et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

Dans ce contexte dynamique et ambitieux, Madame la Ministre a prononcé un discours de clôture du Segment de Haut niveau, en se félicitant de l’adoption de 15 résolutions et d’une déclaration ministérielle reflétant l’urgence de la crise environnementale planétaire, ainsi que l’impact et les menaces différenciés des multiples défis environnementaux auxquels l’humanité est confrontée.

Dans son discours, Mme Benali a cité dix actions que les ministres de l’environnement sont appelés à mettre en œuvre dans le futur en mettant l’accent sur la nécessité de mener des actions concrètes et accélérées en faveur de la protection de la planète, de renforcer les partenariats avec la société civile et le secteur privé, de promouvoir le rôle des jeunes et de rétablir la confiance dans le multilatéralisme pour un avenir durable, en plaçant les communautés les plus vulnérables au centre des objectifs, et en veillant à ce que « personne ne soit laissé pour compte ».

En marge de cette Assemblée, le Maroc a organisé plusieurs événements et rencontres par le Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable, l’OCP et la Fondation Mohammed VI pour l’Environnement et a présidé, à travers la Ministre Mme Benali, des événements dont le lancement d’Al-Mizan qui est une initiative, mondiale s’inspirant des principes musulmans de durabilité et de la responsabilité environnementale, et de la session d’ouverture de Haut Niveau du Forum des Nations Unies de la Science Politique et Affaires (UN Science-Policy-Business Forum), en compagnie de la Première Dame du Kenya.

Lors du Segment de Haut Niveau, Madame la Ministre s’est entretenue avec un ensemble de chefs de délégation et de dirigeants d’organes des Nations Unies.

Lors de la Plénière de Clôture, Monsieur Abdullah Bin Ali Amri, Président de l’Autorité Environnementale du Sultanat d’Oman a été élu Président de la prochaine 7ème Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement (ANUE7) et va succéder à Mme Leila Benali, Ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable du Maroc.